•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Québec, je t'aime! »

Paul McCartney sur scène à Québec

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des centaines de milliers de personnes étaient rassemblées sur les plaines d'Abraham pour le spectacle de Paul McCartney. L'ex-Beatle les a ravies avec un survol de sa carrière en 37 chansons.

Des centaines de milliers de personnes ont enfin obtenu ce qu'elles attendaient, depuis vendredi dans certains cas: Sir Paul McCartney, légendaire bassiste des Beatles, leur a offert dimanche soir l'un de ses rares concerts pour souligner les 400 ans de la ville de Québec.

L'ex-Beatle a lancé son tour de chant avec les tubes Jet et Drive my car, cette dernière un succès du temps du groupe phare britannique. « Bonsoir les Québécois! Bonsoir toute la gang! », a-t-il lancé en français, entre les deux chansons.

En 37 pièces, il a survolé sa longue carrière, amorcée dans le Cavern Club de la ville anglaise de Liverpool, il y a près de 50 ans. Une bonne partie de la soirée était d'ailleurs consacrée au répertoire des Beatles.

Sir Paul a également salué ses anciens comparses disparus George Harrison et John Lennon, en leur offrant respectivement des reprises de leurs compositions Something, A day in a life et Give peace a chance.

Il a aussi pris la peine de dédier une pièce à la Vieille Capitale. « Cette chanson est pour une dame qui a 400 ans. Bonne fête Québec! », a-t-il dit avant de se lancer dans une interprétation de Birthday.

Des feux d'artifice ont été lancés depuis la scèneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des feux d'artifice ont été lancés depuis la scène

Quant au respect du caractère français de la fête, Paul McCartney a fait plusieurs interventions dans la langue de Molière, en plus d'offrir une traduction sur écran géant de celles dans la langue de Shakespeare. Durant Mrs. Vanderbilt, un drapeau québécois est apparu à l'écran.

Après Hey Jude, et avant d'entonner un premier rappel, il a brandi un drapeau fleurdelisé sur scène. Puis il a mis sa veste « Québec », au deuxième rappel, pour chanter Yesterday.

Paul McCartney a conclu sa généreuse prestation, après plus de deux heures et demie de musique, avec Sgt. Pepper's lonely hearts club band.

Les spectateurs ont eu accès aux plaines d'Abraham seulement en début de soirée. Le groupe montréalais The Stills et la chanteuse québécoise Pascale Picard ont ensuite eu la lourde tâche de les faire patienter.

Cohue sur les Plaines

Entrée des spectateurs sur les plaines d'Abraham à Québec pour le spectacle de Paul McCartneyAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Selon les organisateurs, environ 100 000 personnes pouvaient prendre place devant la scène et quelque 100 000 autres pouvaient tout voir grâce à sept écrans géants disposés ailleurs sur le site. Selon le Groupe Alta, une firme spécialisée en imagerie aérienne et en évaluation de foule, plus de 250 000 personnes se sont assemblées pour assister au spectacle.

Depuis 5 h dimanche matin, des milliers d'irréductibles étaient rassemblés dans une aire d'attente, près de l'hôtel Loews Le Concorde, afin d'être les premiers à accéder au devant de la scène. D'autres attendaient à l'intersection de la Grande-Allée et de l'avenue George-VI.

Malgré la longue attente, personne n'avait toutefois l'intention de rebrousser chemin. Une équipe d'une centaine de personnes est par ailleurs à pied d'oeuvre lundi matin pour nettoyer les plaines d'Abraham après le passage de la foule.

Arrivée à Québec

Sir Paul était arrivé samedi soir à l'Aéroport international Jean-Lesage, où il avait pu saluer plusieurs admirateurs qui l'attendaient avec impatience.

En soirée, Paul McCartney s'est rendu au restaurant Le Saint-Amour, situé dans le Vieux-Québec, avec 20 autres personnes. Le propriétaire du restaurant, Jacques Fortier, a été très ému de rencontrer et d'accueillir l'ex-Beatle. Il s'est dit très fier d'avoir pu servir le chanteur britannique. M. Fortier a également salué l'accueil respectueux que les 300 curieux massés devant le restaurant de la rue Sainte-Ursule ont réservé à l'ex-Beatle. Un jeune homme travaillant au restaurant s'est même fait autographier sa guitare par la vedette britannique.

Paul McCartney a dormi au Château Frontenac, où plusieurs centaines d'admirateurs s'étaient réunis afin d'assister à son arrivée à l'hôtel. Plusieurs d'entre eux étaient sur place depuis très tôt samedi matin.

Le chanteur s'est envolé de l'aéroport Jean-Lesage cette nuit vers 1 h 15, environ une heure après la fin de son spectacle qui passera certainement à l'histoire comme le moment fort des fêtes du 400e.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.