•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une légende urbaine, disent les experts

Radio-Canada

La consigne, maintes fois répétée par des générations de parents, d'attendre au moins une heure après un repas avant de se baigner ne serait qu'un mythe aux origines inconnues, selon de nombreux médecins.

La croyance très répandue qui veut qu'il faille attendre au moins une heure après un repas avant de se baigner ne serait qu'une légende urbaine bien ancrée dans les moeurs, selon des experts.

Cette idée, véhiculée par des générations de parents convaincus qu'une baignade trop hâtive après un repas provoque des crampes, ne serait qu'un mythe. « Ma mère m'a encore téléphoné la semaine dernière pour me le rappeler », s'est amusé le Dr Gord Sleivert, du Sports Center Training Facility, en Colombie-Britannique.

Selon le médecin sportif, on encouragerait même les nageurs olympiques à manger avant de nager et, qui plus est, à apporter un goûter avec eux au bord de la piscine.

Un mythe aux origines nébuleuses

Bien qu'un grand nombre de gens élevés dans les années 1960 et 1970 connaissent la règle qui demande d'attendre au moins une heure après avoir mangé avant de se baigner, bien peu sont en mesure de dire d'où elle provient.

Même les sociétés canadienne et américaine de la Croix-Rouge et la Société de sauvetage du Canada ignorent les origines de cette croyance.

La seule référence sérieuse à cette règle a été découverte par un archiviste du siège social canadien des YMCA, Ian Flemming, dans un ouvrage de 1936 intitulé The Royal Life Saving Society Handbook of Instruction.

Selon ce livre, il est recommandé d'attendre environ deux heures avant de se baigner après un repas pour éviter des crampes dans les membres. Selon l'ouvrage, l'estomac, lorsqu'il digère, entrerait en compétition avec le reste du corps pour obtenir du sang oxygéné, ce qui engendrerait une baisse de l'irrigation sanguine, voire des crampes, dans d'autres parties du corps.

Cette théorie ne tiendrait pas la route, selon le Dr Peter Wernicki, de la Croix-Rouge américaine, qui admet toutefois que le processus de digestion nécessite plus de sang dans l'abdomen.

Toutefois, explique le médecin, « Toute personne en santé a amplement de sang et d'oxygène et peut faire les deux ». Mais prendre un très gros repas avant de nager ou de faire de l'exercice n'est pas non plus une bonne idée, ajoute le Dr Wernicki: « Ça peut vous rendre mal à l'aise. Ça peut même nuire à votre performance. Mais vous n'allez pas vous noyer ».

Avec les informations de La Presse canadienne