•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Henri Morgentaler honoré et surpris

Henri Morgentaler
Henri Morgentaler en conférence de presse à Toronto.
Radio-Canada

Le médecin, qui a consacré sa vie au droit des femmes à l'avortement, se dit honoré et surpris de recevoir la plus haute distinction civile au pays, mais affirme être peu étonné des réactions négatives entourant sa nomination.

Le docteur Henry Mongentaler, qui a mené une longue lutte pour la légalisation de l'avortement au Canada, s'est dit surpris d'avoir été choisi pour recevoir l'Ordre du Canada : « Je sais que trois fois avant, le comité qui décide de ces choses-là avait refusé de reconnaître ma contribution. Et finalement, c'est arrivé comme une surprise pour moi. Je suis très content finalement qu'ils aient reconnu mes services aux femmes du Canada », a-t-il déclaré en conférence de presse à Toronto.

Le médecin de 85 ans sera décoré prochainement par la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean.

Un homme qui ne craint pas l'opposition

M. Morgentaler ajoute être peu surpris des réactions négatives provoquées au pays par l'annonce de sa nomination à l'Ordre du Canada.

Le docteur Morgentaler attribue en partie ces réactions à l'Église catholique, l'un de ses principaux adversaires sur la question de l'avortement. Le médecin croit en effet que tant que l'Église catholique sera opposée à l'avortement, beaucoup de gens continueront de s'y opposer au pays.

L'Église catholique, de son côté, croit que cette récompense ne doit pas être accordée à M. Morgentaler. Dans un communiqué, l'archevêque de Toronto, Thomas Collins, a écrit : « Le Canada va honorer un homme de médecine qui n'a pas contribué à la guérison, mais plutôt à la destruction en plus de causer une peine incommensurable ». Dans ce même communiqué, Monseigneur Collins qualifie le travail d'Henri Morgentaler « d'assaut contre les plus faibles d'entre nous ».

En ce qui a trait aux distances qu'a pris le gouvernement Harper par rapport à sa nomination, Henri Morgentaler n'en s'en formalise pas outre mesure puisqu'il s'agit, selon ses termes, d'un gouvernement de réactionnaires.

En effet, peu après l'annonce des nominations à l'Ordre du Canada, le porte-parole du premier ministre Stephen Harper, Dimitri Soudas, a tenu à rappeler que le gouvernement n'avait pas participé au processus de sélection des récipiendaires de l'Ordre. Le gouvernement Harper faisait ainsi écho à un malaise exprimé par d'autres politiciens au sujet du choix du Dr Morgentaler.

Un long combat

Le docteur Morgentaler a lutté pour la légalisation de la pratique de l'avortement au pays. La Cour suprême a finalement décriminalisé l'avortement au Canada dans un arrêt historique rendu le 28 janvier 1988. Henri Morgentaler avait été emprisonné par le passé pour avoir pratiqué des avortements.

Maintenant âgé de 85 ans, le médecin d'origine polonaise, un survivant de l'Holocauste, dirige toujours six cliniques d'avortement au Canada.

Le Dr Morgentaler est fait membre de l'Ordre du Canada « pour avoir donné aux femmes diverses options concernant leurs soins de santé, pour sa détermination à influencer les politiques publiques canadiennes et pour son rôle de chef de file au sein d'organisations humanistes et civiles », a indiqué le bureau de la gouverneure générale.

La nomination d'Henry Morgentaler a divisé le comité de sélection de l'Ordre du Canada. Un fait rare, puisque la plupart des personnes honorées sont choisies à l'unanimité.

Des réactions très polarisées

Selon la biographe d'Henry Morgentaler, Catherine Dunphy, le médecin souhaitait que sa longue lutte soit reconnue par le Canada.

L'auteur et féministe Judy Rebick a déclaré au Globe and Mail que M. Morgentaler « est un héros pour des millions de femmes au pays. Il a risqué sa vie pour défendre le droit des femmes [...] Le fait qu'il ne l'ait pas déjà reçu [l'Ordre du Canada] est un scandale ».

D'autre part, les militants antiavortement sont outrés à l'idée que cette figure emblématique de l'avortement puisse être décorée. Joanne McGarry, directrice de la Ligue catholique pour les droits de la personne, s'est prononcée dans le Globe and Mail contre cette nomination.

« En tant que Canadiens, nous souhaitons que l'Ordre du Canada soit remis à des personnalités qui se sont distinguées par des actions [...] qui sont unanimement considérées comme positives et rassembleuses », a-t-elle dit. Ce qui ne serait pas le cas avec le Dr Morgentaler, selon elle.

L'Ordre du Canada en quelques mots

L'Ordre du Canada est une décoration remise par la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean. La liste des sélectionnés est établie par un comité indépendant présidé par la juge en chef de la Cour suprême du Canada, l'honorable Beverley McLachlin. Il est à noter cependant que le greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet, Kevin Lynch, siège à ce comité.

L'Ordre du Canada couronne l'oeuvre d'une vie, le dévouement exceptionnel d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation, tel que l'indique le site Internet de la gouverneure générale. La devise de l'Ordre, desiderantes meliorem patriam, signifie « ils veulent une patrie meilleure ». Depuis 1967, près de 4000 Canadiens ont reçu cette décoration.

Quelques récipiendaires de l'Ordre du Canada

  • L'ancienne première ministre du Canada Kim Campbell et l'ancien juge de la Cour suprême John Major sont nommés compagnons de l'Ordre
  • L'homme d'affaires Wallace McCain, l'architecte Raymond Moriyama et l'historien Marcel Trudel sont promus au rang de compagnon de l'Ordre
  • L'ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick Frank McKenna, le chef d'antenne de CBC Peter Mansbridge, le syndicaliste Buzz Hargrove, le musicien Randy Bachman, le cinéaste John N. Smith, la sculptrice Jocelyne Alloucherie et l'écrivaine Audrey Thomas deviennent officiers de l'Ordre
  • L'auteur et metteur en scène Dominic Champagne, le pianiste de jazz Paul Bley, le créateur de mode Simon Chang, le militant et dirigeant d'Enfants Entraide Marc Kielburger et le Dr Henry Morgentaler deviennent membres de l'Ordre
  • Le chanteur français Charles Aznavour sera fait officier de l'Ordre, à titre honorifique, pour sa contribution à la culture francophone
  • La liste complète des récipiendaires (Nouvelle fenêtre) publiée sur le site de la gouverneure générale du Canada
Avec les informations de Site de la gouverneure générale, Université d'Ottawa, Site du Bureau du Conseil privé, et Université de Sherbrooke