•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Couillard en réflexion

Philippe Couillard ne s'est que très brièvement adressé aux journalistes.

Philippe Couillard ne s'est que très brièvement adressé aux journalistes.

Radio-Canada

Le ministre de la Santé du Québec, Philippe Couillard, confirme qu'il songe à quitter la vie politique. Il refuse d'envisager son avenir au sein du gouvernement Charest au-delà du 25 juin.

Le ministre de la Santé du gouvernement Charest, Philippe Couillard, a confirmé vendredi qu'il songe à quitter la vie politique.

Dans une courte déclaration faite aux journalistes dans les corridors de l'Assemblée nationale, M. Couillard a refusé d'envisager son avenir au-delà du prochain Conseil des ministres, prévu le 25 juin.

M. Couillard, qui occupe ses fonctions depuis que le Parti libéral a été porté au pouvoir en mars 2003, a dit avoir entrepris une « réflexion personnelle », qui se fait « en lien constant avec le premier ministre Charest ».

Un peu plus tôt, une source libérale a affirmé à Radio-Canada qu'il est fort probable que M. Couillard tirera officiellement sa révérence dès la semaine prochaine. Des quotidiens québécois publient également la nouvelle vendredi.

Selon des stratèges libéraux, Philippe Couillard aurait manifesté son intention de partir il y a quelques semaines, sachant qu'il obtiendra immédiatement un nouvel emploi dans une organisation internationale ou dans le secteur privé.

La volonté de M. Couillard d'obtenir un autre ministère est un secret de Polichinelle. Neurochirurgien de formation, il est celui qui a occupé la difficile fonction de ministre de la Santé le plus longtemps dans l'histoire du Québec.

M. Couillard est en outre considéré comme un éventuel successeur du premier ministre Jean Charest. Cette possibilité apparaît toutefois plus lointaine que jamais avec la remontée récente du chef libéral dans les intentions de vote.

Le départ de Philippe Couillard forcerait Jean Charest à remanier son Conseil des ministres plus tôt que prévu, une tâche qui s'avérerait d'autant plus difficile qu'un autre poids lourd du gouvernement, Claude Béchard, éprouve de sérieux problèmes de santé.

M. Couillard, qui aura 51 ans la semaine prochaine, est père de cinq enfants dans une famille reconstituée.

Avec les informations de La Presse canadienne