•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le groupe des surprises

Radio-Canada

L'Italie vit un scénario de catastrophe contre les Pays-Bas, tandis que la Roumanie, grande négligée, soutire une nulle à la France. La première journée du groupe de la mort est mouvementée.

Les Néerlandais se sont assurés de taire toute controverse au sujet du premier but.

Les Pays-Bas se sont placés en position avantageuse pour enlever les honneurs de leur groupe en corrigeant l'Italie 3-0, lundi, à Berne en Suisse.

À la 26e minute, Ruud van Nistelrooy a ouvert le pointage, sur une séquence où il y avait visiblement hors-jeu.

Après la rencontre, le président de la commission d'arbitrage autrichienne, Gerhard Kapl, a toutefois assuré que les arbitres ont pris la bonne décision.

Le hors-jeu était annulé par la présence du défenseur italien Christian Panucci, blessé dans la même séquence de jeu derrière son but, a expliqué M. Kapl à l'agence APA.

Wesley Sneijder (31e) et Giovanni van Bronckhorst (79e) ont ensuite foudroyé la Squadra Azzurra pour dissiper tout doute dans les esprits à propos de leur victoire.

Les Italiens s'ennuyaient sans doute de leur capitaine Fabio Cannavaro. L'arrière, membre de la défense qui a permis deux buts dans tout le Mondial 2006, s'est blessé avant le début de la compétition.

Les champions du monde se retrouvent donc déjà dans les câbles. Non seulement ne peuvent-ils plus perdre, ils doivent également combler le fossé creusé par les Pays-Bas dans leur différentiel de buts.

Les deux premières équipes de chaque groupe passent au tour suivant.

Roumanie 0 - France 0

Sans le capitaine Patrick Vieira et l'attaquant Thierry Henry, la France a trébuché à ses débuts à l'Euro 2008, au stade de Zurich en Suisse, dans l'autre match du groupe C.

Les Bleus ont dû se contenter d'un verdict nul de 0-0 contre la Roumanie, pays négligé du groupe de la mort.

Le vent nouveau décrit par l'éclosion des jeunes Franck Ribéry en milieu et de Karim Benzema à l'attaque n'a donc pas soufflé.

Les Français n'ont pu battre le jeu simple, mais efficace des Roumains.

Sans Henry, le meilleur buteur de l'histoire de la sélection française (44 buts), le duo d'attaque (Nicolas Anelka - Karim Benzema) a étalé son impuissance.

La France disputera ses deux prochains matchs contre les Pays-Bas et l'Italie.

Finaliste à la dernière Coupe du monde en 2006, la France avait également entamé ce tournoi avec un verdict nul de 0-0, cette fois contre la Suisse.

Par ailleurs, Lilian Thuram, déjà détenteur du record de 140 sélections avec les Bleus, a réalisé une nouvelle marque. L'arrière du FC Barcelone a participé à son 15e match à l'Euro.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.