•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le baril dépasse 139 $US

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le cours du baril de pétrole dépasse le seuil de 139 $US à New York et de 138 $US à Londres. Un record.

Rien ne semble arrêter l'envolée du prix du pétrole.

En cours de séance vendredi, le prix du brut a dépassé les 139 $US à New York et les 138 $US à Londres.

À New York, le baril de « light sweet crude » pour livraison en juillet a touché 139,12 $US. À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord atteignait 138,12 $US.

La valeur de clôture des deux indices a été respectivement de 138,54 $US à New York, en hausse de 10,75 $US par rapport à jeudi, et de 137,69 $US à Londres, en hausse de 10,15 $US.

Les deux principaux marchés de cotation du pétrole ont ainsi dépassé leur précédente marque de référence de 135,14 $ US (Londres) et 135,09 $ US (New York) du 22 mai dernier.

Les cours de l'or noir se sont envolés de presque 16 $US jeudi et vendredi, le marché réagissant avec une nervosité extrême à une retombée du dollar, revenu à plus de 1,57 $US pour un euro.

Le bond de plus de 10 $US réalisé, pour le moment, sur la seule séance de vendredi, est du jamais vu en une seule séance.

Selon les analystes, les propos tenus par les présidents de la Fed américaine et de la Banque centrale européenne (BCE) ont contribué à agiter les marchés.

En début de semaine, le président de la Fed, Ben Bernanke, a plaidé en faveur d'un dollar américain fort, ce qui a rendu le pétrole moins alléchant. Mais jeudi, le président de la BCE, Jean-Claude Trichet, a évoqué une hausse éventuelle des taux d'intérêt en Europe, afin de raffermir l'euro face au billet vert.

Avec les informations de Agence France-Presse

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.