•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Présence de bactéries

Radio-Canada

L'une des principales causes de décès chez les enfants de moins d'un an serait liée à des bactéries comme le staphylocoque doré et l'E. coli.

Certains cas de mort subite du nourrisson (MSN) sont associés à la présence de bactéries, ont démontré des chercheurs britanniques.

Une équipe de l'hôpital pour enfants de Great Ormond Street à Londres a analysé les autopsies de 470 nourrissons morts subitement et de manière inattendue. Ils ont relevé la présence de bactéries comme le staphylocoque doré et l'E. coli chez près de la moitié des bébés.

La plupart des bactéries ont été détectées dans les poumons et la rate des nourrissons.

Les auteurs de l'article publié dans la revue The Lancet estiment que leurs travaux ne permettent toutefois pas d'établir que ces bactéries sont responsables de la mort des enfants.

Nous ne savons pas si c'est une cause ou si cela identifie un autre facteur de risque potentiel.

Dr Nigel Klein

La présence de bactéries pourrait constituer la preuve qu'un autre problème est à l'origine de la mort, comme une pièce trop chaude ou mal aérée. Leur présence pourrait également être une simple coïncidence.

Ainsi, les spécialistes de la question estiment que cette piste de recherche doit être approfondie, afin de mieux cerner le lien.

Les médecins légistes établissent un diagnostic de MSN lorsqu'ils ne peuvent établir aucune autre cause de décès pour expliquer la mort d'un bébé en apparente bonne santé durant son sommeil.

Cette recherche a été financée par la Fondation pour l'étude des décès du nourrisson, une association britannique.