•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour une école afrocentriste publique

Radio-Canada

La communauté noire de Montréal veut imiter celle de Toronto qui a obtenu l'ouverture d'une école publique mettant l'accent sur l'histoire, la culture et les valeurs africaines.

La communauté noire de Montréal a soumis mardi soir un projet d'école publique afrocentriste à la Commission scolaire English Montreal. L'école afrocentriste ferait une large place à la promotion du patrimoine africain au sein de son cursus scolaire.

Tout en proposant un curriculum de cours respectant les exigences du ministère de l'Éducation, l'école afrocentriste y intégrerait davantage de cours sur la culture, l'histoire et les valeurs africaines.

Les partisans de la création d'une telle école souhaitent ainsi lutter contre le décrochage scolaire qui frappe durement ces jeunes. Ils estiment que les jeunes Noirs se reconnaîtraient davantage dans ce type d'enseignement et qu'ils développeraient un plus grand intérêt pour les études. De leur côté, les opposants s'inquiètent de la ghettoïsation de la communauté.

Un projet d'école afrocentriste similaire a vu le jour dans la controverse à Toronto, où la première école du genre au pays ouvrira ses portes en 2009. Le conseil scolaire public anglais a accepté la création d'une école afrocentriste au terme d'une réunion houleuse le 21 mai dernier. Le projet a été accepté à 12 voix contre 8.

L'école afrocentriste de Toronto offrira des cours de la maternelle à la cinquième année. Un projet pour prolonger l'expérience au secondaire a été évoqué, mais sans y attacher d'échéancier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.