•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des légendes vivantes honorées à Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Festival international de jazz de Montréal récompense des artistes américains, brésilien, canadiens et québécois pour leur carrière exceptionnelle. Jazz, jazz modal, soul, bossa-nova, rien n'est laissé au hasard.

Ce sont devant de grands artistes que le Festival international de jazz de Montréal (FIJM) a choisi cette année de s'incliner.

Le FIJM a décerné à McCoy Tyner le prix Miles-Davis qui rend hommage à l'oeuvre d'un musicien de jazz et à sa contribution au renouvellement du genre.

Le pianiste, né en 1938 à Philadelphie, a traversé l'histoire de cette musique et continue aujourd'hui à la faire vivre.

Sa participation au légendaire quartette du saxophoniste John Coltrane entre 1960 et 1965 a largement contribué à asseoir sa renommée.

Sa carrière, d'une richesse exceptionnelle, ne se limite pas à cette expérience modale historique, comme on pourra certainement le constater à l'occasion des concerts qu'il donnera les trois premiers jours de juillet au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts.

Autre vedette du jazz, mais aussi du soul et du rythm and blues, Aretha Franklin devient la lauréate 2008 du prix Ella-Fitzgerald qui récompense l'artiste pour « la flexibilité et l'originalité de l'improvisation et la qualité de son répertoire ».

Celle qui, en 1986, avait signé un duo avec George Michael - et qui porte avec une certaine aisance le surnom de « Reine du soul » - se produira à la Salle Wilfrid-Pelletier, les 3 et 4 juillet.

Deux Canadiens et un ministre Brésilien à l'honneur

Leonard Cohen reçoit les honneurs de sa ville natale avec le prix Montreal Jazz Festival Spirit qui, dans le sillage de millions de fans sur la planète, reconnaît la qualité et l'innovation de l'oeuvre, ainsi que l'influence de l'artiste sur la musique populaire internationale.

Leonard Cohen donnera trois concerts en préouverture du Festival, les 23, 24 et 25 juin, à la Salle Wilfrid-Pelletier.

Une quatrième légende vivante est honorée. Il s'agit du ministre de la culture du Brésil, célèbre pour son engagement politique et social, pour son apport au mouvement du tropicalisme et pour les dizaines de bossa-novas qu'il a composées et interprétées.

Il s'agit, bien entendu, de Gilberto Gil. Il se produira le 26 juin au Théâtre Maisonneuve, après avoir reçu le prestigieux prix Antonio-Carlos-Jobim (un autre monument de la musique brésilienne).

Dave Young est l'autre Canadien récompensé cette année. Le contrebassiste obtient le prix Oscar-Peterson qui souligne la contribution d'un jazzman canadien à ce genre musical.

Il a accompagné des pointures telles que Cedar Walton, Tommy Flanagan, Ellis Marsalis, Cyrus Chestnut, Oliver Jones et, surtout, de 1975 à 1995, un autre grand Montréalais: le regretté Oscar Peterson.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.