•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bye bye la confidentialité!

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une équipe de la télévision britannique a conçu un programme qui permet d'obtenir plusieurs informations personnelles des utilisateurs du populaire site de réseautage social.

Utilisateurs de Facebook, on peut se jouer de vous!

Vous n'êtes pas à l'abri d'un vol d'informations personnelles.

C'est ce qu'a démontré une équipe de l'émission télévisée Click diffusée sur les ondes de la BBC, en Grande-Bretagne.

Les informaticiens de la BBC ont mis au point un fouineur de données informatiques qui est allé chercher des informations confidentielles dans le profil de quatre personnes.

La popularité de Facebook

La popularité du site de réseautage social vient, entre autres, du fait que les utilisateurs peuvent ajouter des milliers d'applications à leur profil.

Ces applications comprennent:

  • des jeux
  • des jeux-questionnaires
  • des tests d'intelligence

Lorsqu'un internaute ajoute une de ces applications à son profil, ses amis sont incités à faire de même.

Programme fouineur

Les techniciens de la BBC ont découvert un moyen d'entrer dans le profil d'un individu par le biais de ces applications. En moins de trois heures, ils ont créé une application de fouille des données, appelée « Miner ». Selon le désir du programmeur, cette application pouvait prendre la forme d'un jeu, d'un test ou d'une blague du jour.

Peu importe son apparence, en sous-main, le programme:

  • a recueilli des informations sur la vie personnelle de l'utilisateur et de ses amis;
  • les a envoyées par courriel dans la boîte de réception du technicien.

Miner a pu obtenir les informations suivantes sur quatre personnes:

  • nom
  • adresse
  • date de naissance
  • école
  • intérêts
  • photographie

Ces informations, selon Spencer Kelly, animateur de l'émission Click, sont suffisantes pour permettre un vol d'identité. Quand un internaute télécharge une de ces applications, il lui ouvre la porte à la plupart des informations comprises dans son profil, sauf s'il lui en refuse l'accès. Cela inclut les informations que l'utilisateur détient sur ses amis, même si ces derniers se croient protégés par un excellent système de sécurité.

Spencer Kelly ne connaît pas d'autres applications qui abusent des informations personnelles, à part celle que l'équipe de Click a mise au point.

Mais la facilité avec laquelle elle a créé la sienne inquiète nombre de personnes. Car, si Miner était employé, il ne serait même pas nécessaire que quelqu'un l'utilise pour en être la victime. Il lui suffirait d'être l'ami de quelqu'un qui utilise cette application.

La responsabilité de Facebook

L'article publié sur la page Click du site de BBC NEWS s'interroge sur la responsabilité de Facebook dans cette affaire. Comme ces applications sont hébergées sur les serveurs d'un tiers, qui ne sont pas la propriété de Facebook, il est difficile pour la compagnie de vérifier ce qui s'y passe.

Facebook prévient les utilisateurs des dangers que représente l'utilisation de ces applications. Le site offre aux utilisateurs l'option d'empêcher une application d'avoir accès à leurs informations personnelles. Le problème, c'est que, si un internaute choisit cette option, plusieurs jeux ou jeux-questionnaire ne fonctionnent pas.

Spencer Kelly affirme que le seul moyen de se protéger complètement contre le danger que représentent ces applications c'est de les retirer de son profil et de choisir de ne plus les utiliser.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.