•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sursis d'une dizaine d'années?

Radio-Canada

Les températures terrestres resteront sensiblement les mêmes dans les dix prochaines années en raison d'une phase naturelle de refroidissement des océans, soutiennent des chercheurs allemands.

Une phase naturelle de refroidissement des océans stabiliserait les températures à la surface du globe pour les dix prochaines années, estiment des chercheurs allemands de l'Institut Leibniz des sciences marines.

Selon ces derniers, l'Atlantique Nord se rafraîchit, l'océan Pacifique maintient sa température aux Tropiques et la circulation des courants marins s'affaiblit.

Cette réalité pousserait même les températures vers le bas en Europe et en Amérique du Nord.

Elle devrait ainsi temporairement contrer l'amplification des ouragans, des canicules et des intempéries dans ces régions et dans le nord de l'Afrique, conséquences de la tendance au réchauffement accentuée par l'émission des gaz à effet de serre.

Le rôle des océans

La température des océans est une donnée essentielle pour prévoir l'évolution du climat.

Les chercheurs pensaient jusqu'à récemment que seul un relevé des eaux en profondeur permettait de diagnostiquer leur évolution.

Erreur: l'équipe dirigée par Noel Keenlyside estime qu'une mesure régulière de la température de surface de l'eau suffit à déterminer cette évolution.

Et le hasard

Certains météorologues, comme Richard Wood du Hadley Centre d'Exeter, estiment qu'il est un peu hasardeux de faire des prévisions climatiques à l'échelle d'une décennie. Selon lui, elles dépendent non seulement de modèles informatiques, mais aussi de perturbations difficiles à prévoir comme des éruptions volcaniques.

Les résultats complets sont publiés dans le magazine Nature.

Avec les informations de Agence France-Presse