•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petro-Canada fait le plein

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La pétrolière canadienne, profitant des prix records du brut sur les marchés mondiaux, a réalisé des bénéfices nets trimestriels de 1,1 milliard de dollars, en hausse de 590 millions de dollars.

Si la hausse fulgurante du prix du pétrole observée au cours des derniers mois menace de fragiliser davantage une économie mondiale mal en point, il semblerait que les grandes pétrolières, elles, vivent des jours nettement plus profitables.

Ainsi, la pétrolière canadienne Petro-Canada a publié, mardi, des résultats trimestriels qui témoignent de l'aspect lucratif de cette activité. L'entreprise de Calgary a engrangé des profits nets de 1,1 milliard de dollars, en hausse de 590 millions de dollars par rapport à la même date, l'an dernier.

Même son de cloche du côté du géant britannique BP et de son concurrent anglo-néerlandais Royal Dutch Shell, tous les deux ayant dévoilé mardi des profits extraordinaires.

Chez Royal Dutch Shell, les profits au premier trimestre de l'année se sont appréciés de 25 % pour s'établir à un peu plus de 9 milliards de dollars. Son concurrent britannique, BP, quant à lui, a vu ses profits nets littéralement bondir de 63 % pour atteindre 7,6 milliards de dollars.

Selon les projections les plus récentes de l'OPEP, les recettes de l'industrie pétrolière seront de presque 1 trillion de dollars américains en 2008.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.