•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'accalmie en Corée du Nord

Radio-Canada

Le passage de la flamme olympique en sol nord-coréen se fait dans le calme. La raison est simple, Pyongyang ne tolère pas les manifestations.

Pour une rare fois depuis le début du relais, la flamme olympique n'a pas suscité de manifestations ni de débordements en Corée du Nord lundi.

De passage à Pyongyang, la flamme a été accueillie par des drapeaux chinois et des milliers de fleurs roses en papier. La foule scandait « Bienvenue! » tout au long du parcours.

Il faut dire que le gouvernement nord-coréen ne tolère pas les manifestations publiques. De plus, Pyongyang appuie la Chine dans le dossier du Tibet.

Le premier relayeur était Pak Do-ik, membre de l'équipe de soccer qui a battu l'Italie à la Coupe du monde de 1966.

« Je vais garder ce merveilleux souvenir dans ma mémoire et dans mon coeur pour toujours », a-t-il dit.

La flamme se dirige maintenant vers le Vietnam avant d'atteindre le territoire chinois.