•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trop lent au goût de Dumont

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef adéquiste souhaite que le projet de modernisation de la rue Notre-Dame soit réalisé le plus rapidement possible. Il accuse le gouvernement Charest de traîner les pieds dans ce dossier.

Le chef de l'Action démocratique du Québec (ADQ), Mario Dumont, était dans l'est de Montréal, samedi.

Accompagné des candidats adéquistes dans Bourget et Pointe-aux-Trembles, Denis Mondor et Diane Bellemare, deux circonscriptions où auront lieu des élections partielles en mai, Mario Dumont a abordé le projet de modernisation de la rue Notre-Dame.

La réfection doit assurer une plus grande fluidité de la circulation automobile entre l'autoroute Ville-Marie et l'autoroute 25.

Mario Dumont, qui est favorable au projet, estime que le gouvernement Charest a fait preuve de laxisme dans le dossier et réclame la mise en chantier des travaux le plus rapidement possible.

Aux opposants au projet, qui considèrent le réaménagement peu axé sur l'environnement, M. Dumont répond qu'au contraire, les travaux vont réduire le nombre de voitures immobilisées par les embouteillages et offrir un système de transport en commun plus efficace.

De plus, le chef adéquiste estime que revoir les plans du projet entraînerait des coûts importants.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.