•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un organisme sans le sou

Radio-Canada

SOS Haïti de Gatineau manque d'argent pour nourrir les pensionnaires de son orphelinat de la région des Gonaïves.

La crise alimentaire dans de nombreux pays a des échos même jusqu'en Outaouais.

L'organisme SOS Haïti de Gatineau manque d'argent pour nourrir les enfants qui sont hébergés dans son orphelinat de la région des Gonaïves.

« Il faut que les enfants mangent, explique Renette François Barbier, la directrice de SOS Haïti. Nous avons de la difficulté à leur donner un repas deux fois par jour. »

L'organisme, qui a construit son orphelinat après le passage de l'ouragan Jeanne, en 2004, grâce à la générosité des gens de la région, sollicite de nouveau les Canadiens d'origine haïtienne.

Mme François Barbier estime qu'il ne faut pas attendre l'aide des gouvernements, ni celle des organisations internationales. « Si chaque Haïtien verse une goutte d'eau, dit-elle, on va finir par avoir une rivière. » Elle ajoute qu'elle croit en la générosité du public.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.