•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PQ est d'accord

Radio-Canada

Rassurée par le gouvernement qui dit cibler essentiellement une clientèle touristique à Tremblant, la chef du PQ, Pauline Marois, est d'accord avec le projet d'un nouveau casino dans les Laurentides, à l'été 2009.

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a déclaré lundi matin qu'elle était favorable à l'idée de construire un nouveau casino à Mont-Tremblant.

Le gouvernement Charest lui a donné l'assurance que la clientèle ciblée était touristique, et non pas locale. Elle souhaite toutefois que des mesures soient adoptées pour éviter que la population de Mont-Tremblant ne joue trop au casino.

« Moi, vous savez, en terme de santé publique, si on pouvait éviter d'avoir des casinos, c'est ce que je choisirais. À partir du moment où on a fait ce choix et sachant que si on ne le fait pas, c'est souvent le crime organisé qui s'implante, peut-être vaut-il mieux définir des critères plus exigeants pour avoir accès au jeu, de telle sorte qu'on évite que des citoyens soient mal pris, vivent des problèmes majeurs à cet égard », a-t-elle dit.

Quatre cents machines à sous

Loto-Québec a confirmé, dimanche, l'implantation d'un casino de luxe à Mont-Tremblant, sur le Versant Soleil, qui ouvrira ses portes à l'été 2009.

Le casino, dont les coûts de construction sont évalués à 61 millions de dollars, sera doté de 400 machines à sous, de 20 tables de jeu et de 5 appareils de poker électronique Texas Hold'Em. On y retrouvera aussi une importante section réservée aux gros parieurs, sur laquelle Loto-Québec mise beaucoup pour attirer une clientèle internationale.

« Nous considérons qu'un casino à Mont-Tremblant répondra davantage aux attentes des joueurs internationaux en offrant une gamme de jeux complète, distinctive, et notamment - et je veux insister là-dessus - une importante section réservée pour les joueurs de hautes mises », a avancé le président de Loto-Québec Alain Cousineau.

La société d'État prévoit une affluence de 700 000 visiteurs durant la première année de fonctionnement et des revenus de 50 millions de dollars.

Le maire de Mont-Tremblant Pierre Pillon s'est réjoui de l'annonce qui vient renforcer, estime-t-il, le caractère de sa municipalité comme « ville à vocation touristique de classe internationale ». Loto-Québec prévoit que le casino générera 175 emplois.

Alain Cousineau a tenu à rassurer les détracteurs des jeux de hasard en affirmant que l'apparition d'un quatrième casino au Québec n'augmentera pas l'offre totale de jeu, puisque les machines à sous qui s'y retrouveront seront soustraites ailleurs au Québec.

Mais pour Alain Dubois, de la coalition Éthique pour une modération du jeu (EmJEU), l'offre de jeu, si elle n'augmente pas à l'échelle de la province, le fera de façon significative dans les Laurentides. Or, il doute que la clientèle, comme souhaité par Loto-Québec, provienne surtout de l'international, et craint donc l'attrait de l'offre pour la population de la région.

L'annonce de l'ouverture de ce nouveau casino avait d'abord été prévue pour le 4 avril dernier. Elle avait été annulée à la suite du suicide d'un client du Casino de Montréal, à proximité de la maison de jeu, deux jours plus tôt.

Les trois casinos du Québec ont généré un bénéfice net de 275 millions de dollars en 2006-2007. Chaque année, les trois casinos du Québec accueillent en moyenne 10,5 millions de visiteurs et font vivre 5500 employés.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CNW

Aucun thème sélectionné