•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des théories remises en question

Radio-Canada

L'organisme Narconon, qui donne des conférences dans des écoles pour instruire les jeunes sur les méfaits de la drogue, se base sur les principes du fondateur de l'Église de la scientologie. Des spécialistes jettent un regard différent sur les théories présentées.

La scientologie est une entreprise ultramoderne qui a aussi des activités séculières. Par exemple, en 1966, Ron Hubbard fondait avec un collègue Narconon, une cure de désintoxication qui compte aujourd'hui plus d'une centaine de centres dans le monde, dont un à Trois-Rivières.

En plus d'être une cure de désintoxication, Narconon s'est donné pour mission d'instruire les jeunes sur les méfaits de la drogue en donnant des conférences dans de nombreuses écoles de la province.

L'atelier offert dans les écoles, appelé La vérité sur les drogues, est entièrement basé sur les théories de L. Ron Hubbard. Par exemple, dans une école de la rive sud de Montréal, le conférencier explique une des théories fondamentales de la scientologie, celle des tons émotionnels.

Un autre exemple est que, selon les théories de Hubbard, la drogue se loge à long terme dans les tissus du corps, une information qu'on distribue sous forme de livret dans toutes les écoles où Narconon se rend.

Mais cette information est remise en question par des médecins. « C'est des vérités biaisées. C'est très réductionniste de penser que si quelques drogues se logent momentanément dans les graisses pour y être éventuellement libérées, ce n'est pas ce qui se produit pour beaucoup d'autres drogues qui sont métabolisées rapidement et ça ne tient pas compte de beaucoup d'autres facteurs », soutient le Dr Jean-Pierre Chiasson.

Les techniques de désintoxication de Narconon basées sur les principes de L. Ron Hubbard suscitent aussi la controverse, mais remportent un certain succès, tout comme le conférencier de Narconon. Celui-ci dit ainsi être invité dans des écoles, dans des maisons de jeunes pour s'adresser aux adolescents. Il dit aussi faire sa conférence devant des adultes.

L'Église de scientologie et Narconon nient entretenir des liens. Ils ne partageraient que la même source d'inspiration. Narconon a refusé d'accorder une entrevue à Radio-Canada.

La Commission scolaire de Montréal a tout de même chassé Narconon de ses écoles en 2001 en raison de ses parentés avec la scientologie.