•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hillary Clinton veut renégocier

Radio-Canada

La candidate démocrate à l'investiture américaine a bel et bien l'intention de renégocier les accords de l'ALENA, selon son conseiller économique Gene Sperling, de passage à Ottawa.

Après un discours prononcé jeudi à Ottawa, Gene Sperling, le conseiller économique d'Hillary Clinton, est revenu sur la position de Mme Clinton à propos de l'ALENA.

Dans une entrevue accordée au Globe and Mail, M. Sperling a confirmé que Mme Clinton renégociera les accords de l'ALENA si elle est élue à la Maison-Blanche.

Il a ajouté qu'elle était prête à retirer les États-Unis de l'Accord de libre-échange nord-américain si ces négociations n'aboutissaient pas.

Mme Clinton souhaite obtenir une révision des clauses de l'accord sur la main-d'oeuvre et l'environnement. Elle voudrait également y incorporer une disposition qui permettrait de forcer les États à modifier leurs politiques économiques au cas où celles-ci s'avéreraient contraires aux intérêts des investisseurs.

La renégociation de l'ALENA est un thème qui s'est récemment invité dans la campagne démocrate pour l'investiture. Barack Obama se dit, lui aussi, favorable à une révision de cet accord.

Un message pour les électeurs de Pennsylvanie

Le Canada a, pour sa part, fait une mise en garde contre les effets négatifs que pourrait avoir sur l'économie américaine une telle renégociation.

Récemment, le ministre fédéral du Commerce international, David Emerson, a rappelé que, dans ses dispositions actuelles, l'ALENA garantit aux États-Unis un accès avantageux au pétrole canadien.

M. Sperling s'est voulu rassurant en expliquant que l'objectif de Mme Clinton n'est pas de léser ses partenaires économiques canadiens et mexicains, mais de démontrer aux travailleurs américains que la mondialisation de l'économie peut aussi servir leurs intérêts.

Un message qui s'adresse donc directement aux électeurs de la classe moyenne de l'État de Pennsylvanie où se dérouleront les prochaines primaires, le 22 avril.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.