•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UE discrédite les élections

Radio-Canada

La présidence slovène de l'Union européenne affirme que les élections législatives, qui confirment l'emprise des conservateurs sur le Parlement, n'ont été ni libres ni équitables.

La présidence slovène de l'Union européenne (UE) estime que les élections législatives de vendredi en Iran « n'ont été ni libres ni équitables ».

Dans un communiqué publié à Bruxelles, l'UE exprime « sa profonde préoccupation devant le fait que les procédures électorales dans la République islamique d'Iran ont été au-dessous des standards internationaux ». Elle constate aussi que le processus électoral n'a pas permis des élections « véritablement concurrentielles ».

L'UE se dit déçue de la disqualification par les autorités iraniennes, avant le scrutin, d'un grand nombre de candidats réformateurs. Plus de 2000 candidats, en grande partie réformateurs, ont été déclarés hors course sur un total de plus de 7000.

Des résultats encore partiels des législatives confirment l'emprise des conservateurs sur le Parlement iranien avec une majorité des deux tiers.

Le ministère de l'Intérieur a indiqué samedi que les conservateurs obtiendraient 71 % des 290 sièges au Parlement. Cette estimation demeure inchangée dimanche.

Avec les informations de Agence France-Presse