•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec-Oiseaux veut une étude globale

Québec-Oiseaux a fait une demande en ce sens à la ministre du Développement durable et de l'Environnement, Line Beauchamp.

Québec-Oiseaux souhaite que le Bureau d'audience publique sur l'environnement (BAPE) tienne des audiences globales sur l'éolien. Une demande en ce sens a été expédiée à la ministre du Développement durable et de l'Environnement, Line Beauchamp.

Selon Québec-Oiseaux, le BAPE ne tient pas compte de la présence d'autres parcs éoliens situés à proximité lorsqu'il tient des consultations sur un projet particulier.

Le président de Québec-Oiseaux, Jean-Sébastien Guénette, croit que le BAPE oublie l'effet cumulatif d'un grand nombre d'éoliennes sur les corridors de vols des oiseaux. « On ne s'attarde pas au grand nombre quand on regarde au cas par cas, mais quand on fait l'addition de tous les projets éoliens, on est plus inquiet », souligne-t-il.

Le corridor du Saint-Laurent est une des principales voies de migration des oiseaux, rappelle M. Guénette. L'organisme craint que 60 % des éoliennes installées le soient à moins de 5 kilomètres du fleuve, près de ces grands corridors de migration.