•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changement au calendrier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Conseil des partenaires de l'industrie touristique entend convaincre le gouvernement du Québec d'instaurer deux semaines de relâche pendant l'hiver; une pour la région de Québec, une autre pour celle de Montréal.

Le Conseil des partenaires de l'industrie touristique (CPIT) demande au gouvernement du Québec de décréter deux semaines de relâche précises en hiver; une pour la grande région de la capitale nationale, l'autre pour Montréal et les environs.

Selon le conseil, l'étalement de ce congé permettrait de renflouer les coffres de l'industrie à une période de l'année où les affaires sont généralement calmes.

« C'est une façon de faire tourner notre économie de façon plus rentable, plus longtemps et sans coûts additionnels de part et d'autre », note le directeur de l'Office du tourisme de Québec, Pierre Labrie.

Il y a quelques années, le CPIT avait fait une première tentative malheureuse. Les autorités des 70 commissions scolaires et des 55 cégeps n'étaient pas parvenues à s'entendre. Or, cette fois-ci, le conseil a la ferme intention de mener son projet à bien. Ses membres ont d'ailleurs formé un comité, auquel ils ont donné le mandat de convaincre la ministre de l'Éducation d'intervenir.

Les ministères du Tourisme et de l'Éducation n'ont toutefois pas encore réagi à cette requête.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.