•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Percées significatives

Radio-Canada

La base génétique de deux formes distinctes de la perte héréditaire des cheveux est identifiée, ce qui laisse espérer la création de nouveaux traitements contre la calvitie.

Percée dans la lutte contre la calvitie: des chercheurs allemands et américains ont identifié la base génétique de deux formes distinctes de perte héréditaire des cheveux.

Découverte de l'Université de Bonn

C'est en étudiant des familles d'Arabie Saoudite que le Dr Betz et ses collègues de l'Université de Bonn ont découvert un gène responsable d'une forme héréditaire rare de la perte de cheveux, appelée l'hypotrichose simplex. Cette forme commence dès l'enfance chez les deux sexes.

L'équipe a observé des mutations sur le gène P2RY5 qui commande la fabrication d'une protéine, un récepteur impliqué dans la croissance du cheveu. Ce défaut génétique empêche ainsi le développement du cheveu.

Ils sont ainsi parvenus à identifier, pour la première fois, un récepteur qui influe sur la pousse des cheveux.

Découverte de l'Université Columbia

Pour sa part, l'équipe d'Angelina Christiano, de l'Université Columbia, a étudié des familles pakistanaises aux cheveux d'allure laineuse, drus et secs, sans problème cardiaque, contrairement à ce qu'on peut parfois l'observer chez les personnes ayant ce type particulier de cheveu.

Ces chercheurs ont également identifié des mutations du gène P2RY5 et montré que ce gène est impliqué dans la texture de la chevelure humaine.

Pour les deux équipes, cette meilleure compréhension du problème capillaire pourrait mener à la création de nouveaux traitements.

Les thérapies actuelles ne sont pas satisfaisantes, d'où le besoin de nouvelles stratégies de traitements.

Dr Regina Betz, de l'Université de Bonn

Saviez-vous que ?

  • On possède en moyenne 100 000 cheveux. Une personne perd normalement 50 à 100 cheveux par jour, avec des pointes atteignant les 175 durant les changements de saison.
  • Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu'une personne perd plus de 150 cheveux par jour pendant une assez longue période pouvant aller jusqu'à deux mois.
  • La calvitie se manifeste habituellement entre 35 et 55 ans, mais, dans certains cas, elle peut apparaître dès 18 ans.
  • Elle touche 70 % des hommes.