•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clinton, Obama et Cuba

Radio-Canada

Lors d'un débat télédiffusé en direct diffusé depuis l'Université du Texas, à Austin, Barack Obama et Hillary Clinton ont notamment échangé sur la politique cubaine des États-Unis.

Barack Obama et Hillary Clinton ont participé jeudi soir à un débat télédiffusé en direct. Ils ont notamment échangé sur la politique cubaine des États-Unis. L'événement, d'une durée de 90 minutes, avait lieu dans un amphithéâtre de l'Université du Texas, à Austin.

Le débat, dont le ton est majoritairement demeuré courtois, était présenté au lendemain d'une victoire du sénateur de l'Illinois lors de la primaire des démocrates vivant à l'étranger. Ce gain porte à 11 le nombre de ses victoires consécutives sur la sénatrice de New York, qui n'a désormais plus le droit à l'erreur dans cette course à l'investiture démocrate.

Clinton

Hillary Clinton a affirmé jeudi qu'elle ne rencontrerait pas Raul Castro avant qu'il ne mette en oeuvre des réformes politiques à Cuba.

Elle a affirmé que si elle était élue présidente des États-Unis, elle ne rencontrerait les dirigeants cubains que s'ils s'engageaient en faveur d'un changement démocratique, y compris la libération des prisonniers politiques, la fin de la répression, la liberté de la presse et l'ouverture économique.

Le peuple de Cuba mérite d'avoir une démocratie.

Hillary Clinton

Obama

De son côté, Barack Obama, qui devance Hillary Clinton dans la course à la nomination de leur parti, a déclaré qu'il était d'accord pour entreprendre sans préalable des discussions avec le régime communiste.

Il a néanmoins ajouté qu'il est très important pour lui que ces dirigeants aient un programme prévoyant la libération des prisonniers politiques et la liberté de la presse.

Les États-Unis ne doivent pas seulement parler avec leurs amis, mais aussi avec leurs ennemis.

Barack Obama

Immigration et santé

Parmi les autres sujets abordés, sur l'immigration illégale, les deux se sont entendus pour dire que de meilleurs systèmes de surveillance étaient préférables à la construction d'une clôture le long de la frontière avec le Mexique.

La question de la santé est aussi revenue sur la table. Hillary Clinton, qui prône une assurance maladie pour tous, a estimé que le plan de son adversaire laisserait de côté 15 millions d'Américains. Barack Obama a de son côté accusé sa rivale d'avoir mal géré le dossier lorsqu'elle travaillait sur celui-ci, dans l'ombre, au moment où son époux était à la Maison-Blanche.

Vers d'autres primaires

Les pugilistes ont en outre repris leurs grands thèmes. Hillary Clinton a tenté de convaincre l'électorat par son expérience, tandis que Barak Obama a essayé de séduire avec une promesse de rupture avec les moeurs politiques de Washington.

Les prochaines primaires auront lieu le 4 mars au Texas et dans l'Ohio, où un total de 370 délégués seront en jeu. Hillary Clinton, qui était favorite avant le début des primaires, devra alors jouer le tout pour le tout, puisque c'est son adversaire qui mène en ce moment.

Après 11 victoires consécutives, le sénateur de l'Illinois dispose du soutien de l'équivalent d'environ 1358 délégués, tandis que la sénatrice de New York en compte 1264. Pour devenir le candidat du Parti démocrate, le gagnant devra obtenir l'appui de 2025 délégués lors de la convention nationale, qui aura lieu au cours de l'été.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, CNN, et MSNBC