•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

100 $US le baril

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le prix du baril brut léger américain atteint un sommet à cause d'inquiétudes concernant la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Des craintes concernant l'approvisionnement de brut ont propulsé, mardi, le prix du baril à un sommet jamais vu: 100,10 $. Le baril de Brent de la mer du Nord a lui aussi atteint un record: 98,51 $.

Les marchés ont spéculé sur une éventuelle baisse du niveau de production de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole). L'OPEP, qui compte pour environ 40 % de l'offre mondiale de brut, évoque de plus en plus la possibilité de réduire sa production. Elle se réunira le 5 mars prochain à Vienne.

L'explosion, lundi, d'une raffinerie au Texas qui produit environ 70 000 barils de pétrole par jour a également dopé le cours de l'or noir. Les conséquences de cet accident, qui a blessé quatre employés, seront « limitées et temporaires », d'après Phil Flynn, d'Alaron Trading. Cet événement survient néanmoins à un moment de doutes.

Les menaces d'arrêt de livraisons vénézuéliennes aux États-Unis, en raison du bras de fer entre le Venezuela et le géant pétrolier américain ExxonMobil, préoccupent aussi les analystes. Le ministre vénézuélien de l'Énergie a demandé, mardi, à ExxonMobil de renoncer aux recours judiciaires qu'elle a intentés après la nationalisation des hydrocarbures.

Il a aussi annoncé qu'il a conclu un accord avec le groupe pétrolier et gazier italien ENI, qui recevra une indemnisation de 700 millions de dollars, basée sur la valeur comptable des actifs et non pas sur celle du marché pétrolier.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.