•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une grenouille géante et carnivore

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des chercheurs américains et britanniques mettent au jour à Madagascar les restes d'un imposant amphibien doté d'une puissante mâchoire et ayant vécu il y a 65 à 70 millions d'années.

Oubliez les grenouilles inoffensives et les crapauds plus rebutants que dangereux.

Une équipe de paléontologues américains et britanniques a découvert le fossile d'une grenouille géante à Madagascar.

Cette mise au jour est particulièrement intéressante puisque des fossiles de ce type ont déjà été découverts en Amérique du Sud, ce qui donne du poids à la théorie qui veut que ce continent a déjà été lié à l'Afrique et à l'Inde.

Surnommée « grenouille de l'enfer », la créature a vécu il y a 65 à 70 millions d'années.

Le batracien pesait 4,5 kg et son corps mesurait 40 cm.

Selon le paléontologue David Krause, la bête pourrait être la plus grande grenouille qui ait jamais existé.

Une grenouille carnivore

Les chercheurs de l'University College de Londres et de l'Université Stony Brook n'excluent pas que la créature ait pu se nourrir de petits lézards et mammifères ainsi que de bébés dinosaures.

Son nom, Beelzebufo ampinga, est un condensé de Belzébuth (Beelzebub en anglais) et bufo (crapaud en latin); ampinga signifie armure et se rapporte à son anatomie.

Les premiers fragments de cette grenouille ont été découverts en 1993. Les paléontologues ont depuis ramassé suffisamment de morceaux pour reconstituer la bête.

Saviez-vous que?

  • Les grenouilles sont apparues il y a environ 180 millions d'années, et leur anatomie n'a pas évolué.
  • Le Beelzebufo vivait au crétacé et n'avait pas de phase de vie aquatique.
  • Il habitait dans un environnement semi-aride.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.