•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de rigueur dans les enquêtes

Radio-Canada

Le Saint-Siège durcit l'accession à la canonisation. L'instruction Sanctorum Mater dévoilée lundi a pour but de clarifier la procédure à suivre pour les évêques.

Le Vatican a décidé de revoir les règles qui régissent l'accession à la canonisation. Le cardinal José Saraiva Martins, préfet de la Congrégation pour la cause des saints, a présenté lundi l'instruction Sanctorum mater, qui établit la procédure à suivre dans le cadre des enquêtes de l'Église.

Selon le document audio de Marie Duhamel, sur le site de Radio Vatican, l'instruction se veut « un simple acte administratif pour clarifier les textes en vigueur, faciliter leur application et indiquer leur mode d'exécution ». Elle vise à aider les évêques dans leur travail et non à diminuer le nombre de béatifications à venir.

Le cardinal José Saraiva Martins explique que cette révision est nécessaire pour plusieurs raisons. La vérification plus rigoureuse de la réputation de sainteté ou de martyr de la personne en procès de canonisation doit se baser sur une enquête fouillée et pas seulement sur des recherches historiques.

L'instruction Sanctorum Mater précise le rôle des différents acteurs aux procès en canonisation et l'importance de la collecte de preuves. Par exemple, elle donne des directives sur la façon de recueilir des témoignages et de collecter des preuves documentaires.

Lors de son pontificat, Jean-Paul II a béatifié près de 1340 personnes et en a canonisé plus de 480. Son procès en béatification est d'ailleurs en cours.

Avec les informations de Associated Press, Agence France-Presse, et Site officiel du Vatican