•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poursuite contre le ministre de l'Environnement

Radio-Canada

Des environnementalistes intentent une poursuite contre le ministre John Baird parce qu'il refuse d'appliquer la Loi sur la protection des espèces en péril pour sauver la gélinotte des armoises.

Six groupes environnementaux intentent une poursuite contre le ministre fédéral de l'environnement, John Baird, parce qu'il refuse d'appliquer la Loi sur la protection des espèces en péril.

La plainte porte sur la protection de la gélinotte des armoises, aussi connue sous le nom de tétras des armoises. L'habitat de cet oiseau, qui vit dans le sud de l'Alberta et de la Saskatchewan, est sérieusement menacé.

Il ne reste plus que 600 gélinottes des armoises dans les Prairies. L'oiseau, reconnu pour sa danse lors de la période de reproduction au printemps, a perdu 90 % de son habitat depuis 20 ans. La construction de routes, le développement agricole et l'exploitation pétrolière et gazière ont détruit les milieux arides dans lesquels l'oiseau se reproduit. De plus, 33 % de la population a été décimée en 2003 par le virus du Nil.

L'oiseau est sur la liste des espèces en voie de disparition depuis 10 ans, mais jusqu'à maintenant, le gouvernement fédéral n'a rien fait pour protéger son habitat.

Diane McIvor, de Alberta Wild Life Association, croit que le gouvernement fédéral n'a pas réussi à s'entendre avec le gouvernement de l'Alberta, qui aurait refusé d'imposer des limites aux exploitations pétrolières dans les régions où se reproduisent les gélinottes des armoises. Le gouvernement fédéral est intervenu pour protéger seulement un tiers des espèces en voie de disparition, selon les environnementalistes.

Dans le cas de la gélinotte des armoises, le ministère de l'Environnement soutient qu'une partie de l'habitat naturel est déjà protégé grâce au parc national des Prairies et que l'habitat essentiel à cet oiseau devrait être désigné d'ici 2009.