•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Excuses officielles aux aborigènes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Parlement australien adopte un texte présentant les excuses de l'État à la communauté aborigène du pays pour les discriminations subies dans le passé.

Les autorités australiennes ont présenté mercredi des excuses officielles aux aborigènes pour les injustices et mauvais traitements dont ils ont été victimes dans le passé.

Le texte présentant les excuses de l'État a été adopté par le Parlement et lu par le nouveau premier ministre travailliste, Kevin Rudd, qui avait fait de la question l'une de ses priorités.

Dans son discours émouvant, M. Rudd a qualifié de tache dans la mémoire du pays la politique d'assimilation, en vertu de laquelle, de 1910 à 1970, des enfants aborigènes ont été enlevés à leurs familles pour être élevés dans des familles de Blancs.

Ces excuses sont destinées aux dizaines de milliers d'aborigènes qui font partie des « générations volées », pour la plupart des enfants déracinés et assimilés.

« Nous présentons nos excuses pour les lois et politiques des Parlements et gouvernements successifs qui ont infligé des pertes, des souffrances et des douleurs profondes à nos concitoyens australiens. »

— Une citation de  Kevin Rudd, premier ministre australien

Des excuses historiques

Le discours du premier ministre, qualifié d'historique, a été salué par une ovation debout des parlementaires ainsi que des dizaines d'aborigènes et responsables invités au Parlement pour l'occasion.

L'Australie compte quelque 460 000 aborigènes, qui représentent environ 2 % de la population totale. Aucun aborigène ne siège au Parlement, à Canberra.

Les aborigènes sont très défavorisés, et leur espérance de vie est de 17 ans inférieure à celle du reste de la population. Les taux de mortalité infantile, de chômage, de violence conjugale, d'alcoolisme, d'emprisonnement et de consommation de drogue sont également supérieurs à la moyenne nationale dans cette communauté.

Avec les informations de Reuters

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.