•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamilton injurié en Chine

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier pilote noir de l'histoire de la F1 a été victime d'insultes raciales de la part de partisans espagnols au GP de Chine.

Lewis Hamilton ne doit pas seulement affronter les pilotes en piste, il se retrouve aussi pris à partie par des supporteurs à l'esprit plutôt fermé.

Le premier pilote noir de l'histoire de la F1 a été victime d'insultes racistes de la part de partisans espagnols lors du Grand Prix de Chine, a affirmé le président de la Fédération internationale automobile (FIA), Max Mosley, dans le Sunday Times.

Hamilton avait déjà fait l'objet d'injures proférées par les supporteurs de l'Espagnol Fernando Alonso lors d'essais de l'écurie McLaren-Mercedes à Barcelone

« Nous ferons tout pour éradiquer ça, absolument tout. Si, comme ça semble être le cas, c'est le fait d'une minorité, on devrait pouvoir l'arrêter immédiatement », a ajouté Mosley.

Le président de la FIA a précisé que la sanction suprême, la suppression pure et simple du grand prix, était applicable si la situation se répétait.

Mosley a toutefois ajouté que son organisation n'envisageait pas de prendre une telle mesure contre l'un des deux grands prix organisés en Espagne (Valence et Barcelone). « Ne pas laisser la chance aux autorités espagnoles de montrer qu'elles peuvent gérer ça aurait été excessif. »

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.