•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'allaitement protège de l'asthme

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des chercheurs français démontrent chez la souris que le passage dans le lait maternel d'un allergène respiratoire diminue de plus de 60 % la réponse allergique.

L'allaitement a bel et bien un effet protecteur contre l'asthme, confirment des travaux de chercheurs français.

Une étude menée sur des souris montre que le passage dans le lait maternel d'un allergène respiratoire diminue de plus de 60 % la réponse allergique.

L'asthme est un trouble respiratoire chronique dont la prévalence est en augmentation constante depuis quelques années.

Il touche majoritairement les enfants.

Cette maladie peut être la conséquence d'une réponse immunitaire inappropriée contre des substances présentes dans l'air appelées allergènes.

Les personnes sensibles à ces particules présentent des difficultés respiratoires lorsqu'elles sont en contact avec ces allergènes.

Selon les experts, l'augmentation de la prévalence de l'asthme serait liée à des changements dans notre environnement comme:

  • l'augmentation de la pollution
  • l'exposition au tabac
  • l'exposition à des agents infectieux
  • l'évolution de l'alimentation

D'autres recherches ont déjà montré que l'exposition de l'enfant à des facteurs environnementaux est déterminante dans le développement de la maladie.

Plusieurs études épidémiologiques montraient le rôle protecteur de l'allaitement sur l'évolution des maladies allergiques, mais les mécanismes de protection n'étaient pas clairement déterminés.

L'étude

L'équipe de l'Université de Nice a exposé des souris qui allaitent à des allergènes diffusés dans l'air. Seules les mères étaient exposées à l'allergène. Une fois les séances terminées, l'allaitement des souriceaux se déroulait normalement.

Les résultats sont clairs: l'allergène inhalé a été retrouvé dans le lait des mères environ 3 à 4 h après l'exposition.

De plus, les chercheurs ont aussi observé qu'une fois devenus adultes, les souriceaux allaités par des mères exposées à des allergènes étaient résistants à l'induction d'asthme.

Ces résultats sont publiés dans le Nature Medicine.

De 10 à 20 % des jeunes Canadiens sont asthmatiques. Ce problème tue 20 enfants et 500 adultes par année, au Canada.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.