•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal démarre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Jusqu'au 27 janvier, les consommateurs pourront admirer au Palais des congrès 650 véhicules, dont une trentaine de primeurs canadiennes et cinq prototypes.

Le Salon international de l'auto de Montréal ouvre ses portes ce vendredi. Jusqu'au 27 janvier, une trentaine de primeurs canadiennes et cinq prototypes seront présentés au Palais des congrès.

Pour souligner ses 40 ans, le Salon compare des modèles de l'année 1968 avec leur version contemporaine. De plus, des véhicules exotiques ou écologiques sont présentés.

Parmi les 650 véhicules exposés, plus de 30 nouveaux modèles ou nouvelles versions de modèles déjà existants seront présentés pour la première fois au Canada.

Toutefois, le 40e Salon de l'auto de Montréal ne consacre que peu d'espace aux véhicules écologiques. La couverture médiatique des derniers mois autour des nouvelles technologies automobiles moins polluantes n'a pas semblé convaincre les organisateurs d'y consacrer une place plus importante.

La route est longue vers Detroit

Les organisateurs s'attendent à recevoir 200 000 visiteurs lors de cette exposition qui se tient à peu près en même temps que le prestigieux Salon de l'auto de Detroit. Ce dernier est l'un des plus importants au monde.

Le chroniqueur automobile au journal Le Devoir, Philippe Laguë, précise que le salon de Montréal est bien différent de celui de Detroit. En effet, celui de Montréal, s'adresse beaucoup plus aux consommateurs qu'aux experts. En ce sens, il regroupe sous un même toit tous les modèles qui sont offerts sur le marché régional.

Ce n'est pas nécessairement le salon idéal pour un maniaque d'automobiles, les mordus vont probablement rester sur leur faim, mais, pour le consommateur, c'est un bon salon, parce que tout y est.

Une citation de :Philippe Laguë

Un marché en transformation

Le journaliste prédit que le marché va connaître de profondes transformations au cours des cinq prochaines années. Il n'en reste pas moins que 2008 pourrait être une bonne année pour les constructeurs américains. En effet, les Ford, Chrysler et Oldsmobile de ce monde offrent enfin des modèles qui peuvent faire concurrence aux véhicules japonais.

De plus, Philippe Laguë précise que les nouvelles normes environnementales vont contribuer à réduire la taille des véhicules. En conséquence, ils seront équipés avec des moteurs qui sont moins énergivores.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.