•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentat à Kaboul: Le bilan s'alourdit

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des talibans armés de grenades et de fusils AK-47 ont attaqué le plus luxueux hôtel de Kaboul, le Serena, fréquenté par des ressortissants étrangers. Au moins sept personnes ont été tuées, dont un journaliste norvégien, et cinq autres blessées.

En Afghanistan, au moins sept personnes ont été tuées et cinq autres blessées, lundi soir, lors de l'attaque d'un luxueux hôtel, principalement fréquenté par des étrangers.

Le précédent bilan faisait état de six morts.

Parmi les victimes, on retrouve un journaliste norvégien du quotidien Dagbladet, et un Américain.

Des témoins et des porte-parole officiels ont déclaré que quatre insurgés portant des ceintures d'explosifs, des grenades et des AK-47, avaient assailli l'hôtel Serena, situé au centre de Kaboul. Un kamikaze a fait sauter sa charge pendant que trois autres hommes ont lancé des grenades et ouvert le feu à la Kalachnikov, avant de prendre la fuite.

Le ministre des Affaires étrangères de la Norvège, Jonas Gahr Stoere, se trouvait dans l'hôtel au moment de l'attaque, mais il est sain et sauf.

L'hôtel Serena est un établissement de 177 chambres, cinq étoiles, qui a ouvert ses portes récemment. Il est fréquenté par le personnel des ambassades étrangères, souvent pour des réunions, dîners ou réceptions, et par une clientèle d'Occidentaux.

Sur le site de l'hôtel, on peut lire que l'établissement est une « oasis de luxe dans une ville ravagée par la guerre ».

Les rebelles talibans ont été à l'origine de plus de 1400 attaques l'an dernier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.