•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison mère à la rescousse

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'imprimeur, en sérieuses difficultés financières, dit avoir reçu une proposition de sauvetage de 400 millions de Quebecor et d'un fonds de placement géré par Brookfield Asset Management.

Comme plusieurs analystes l'anticipaient, Quebecor vient à la rescousse de sa filiale Quebecor World, en sérieuses difficultés financières.

Vendredi, Quebecor World a annoncé s'être fait offrir un plan de sauvetage financier de 400 millions de dollars de sa société mère et par le fonds de placement Bet Tricap Partners, géré par Brookfield Asset Management.

La proposition doit être entérinée par le syndicat bancaire de Quebecor World, les promoteurs de son programme de titrisation nord-américain et d'autres intervenants, déclare l'entreprise dans un communiqué.

Un comité spécial de Quebecor World a aussi été mis sur pied pour étudier l'offre.

Si l'offre est acceptée, ce prêt doit permettre à l'imprimeur de se recapitaliser et de faire face à ses problèmes financiers.

Le 31 décembre, les prêteurs bancaires ont pressé Quebecor World de trouver 125 millions de dollars américains en nouveau financement d'ici mardi prochain. Il lui ont aussi demandé de rembourser au complet sa facilité de crédit avant la fin juin. La société devra donc trouver 1 milliard de dollars au cours des six prochains mois.

Le titre de Quebecor World a chuté de 24,6 % à la Bourse de Toronto vendredi, terminant la séance à 92 ¢. Depuis un an, le titre de l'imprimeur a chuté radicalement. En février 2007, il valait 17,25 $.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.