•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clinton et McCain vainqueurs

Radio-Canada

La démocrate Hillary Clinton et le républicain John McCain remportent les primaires pour l'investiture présidentielle dans l'État baromètre du New Hampshire.

Le sénateur républicain de l'Arizona, John McCain, et la sénatrice démocrate de l'État de New York, Hillary Clinton, ont gagné, mardi, les primaires pour l'investiture présidentielle dans l'État baromètre du New Hampshire.

Selon les médias américains, qui citent le dépouillement de 96 % des votes, l'ex-première dame a remporté 39 % des voix, contre 36 % au sénateur de l'Illinois, Barack Obama, et 17 % à l'ancien sénateur de la Caroline du Nord, John Edwards.

« Je remercie tout spécialement le New Hampshire. La semaine dernière, je vous ai écoutés et j'ai eu l'impression de me reconnaître. J'ai l'impression que nous parlons tous avec notre coeur [...]. Donnons ensemble et maintenant à l'Amérique ce retour en force (comeback) que vous venez de m'accorder », a déclaré Mme Clinton devant ses partisans.

Troisième des caucus de l'Iowa, le 3 janvier, la sénatrice de New York a déjoué tous les pronostics, les derniers sondages la plaçant loin derrière son principal rival, Barack Obama. Ce dernier a reconnu sa défaite, et a continué à marteler son message de changement dans son discours.

Mme Clinton devance maintenant son principal rival, Barrack Obama, quant au nombre de délégués qui éliront le prochain candidat démocrate à l'élection présidentielle de novembre prochain. Dans la primaire du New Hampshire, 30 délégués étaient en jeu. Hillary Clinton et Barack Obama ont obtenu chacun 9 délégués.

Principales positions de Hillary Clinton:

  • Pour une réduction de 80 % des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050;
  • après avoir voté pour l'invasion de l'Irak, elle plaide pour le retrait des troupes;
  • pour un programme d'immigration des travailleurs;
  • pour de nouveaux crédits d'impôt en santé et de nouvelles exemptions fiscales.

McCain remonte la pente

Vétéran de la guerre du Vietnam, le sénateur John McCain, dont la candidature n'avait pas la faveur des pronostics, a devancé Mitt Romney, l'ancien gouverneur du Massachusetts.

Après le décompte de 96 % des votes, il a raflé 37 % des voix, devant Mitt Romney, crédité de 32 %, et Mike Huckabee, qui en a obtenu 11 %.

Cette victoire replace McCain dans la course à l'investiture, moins d'une semaine après la victoire de Mike Huckabee aux caucus républicains de l'Iowa. Rappelons que le sénateur McCain, 71 ans, avait déjà remporté la primaire au New Hampshire en 2000.

« Lorsque les analystes ont dit que nous étions finis, je leur ai répondu que je me rendais au New Hampshire, où les gens ne les laisseraient pas leur dire pour qui voter », a déclaré John McCain devant des partisans qui ne cessaient de scander son nom.

Le sénateur McCain avait failli abandonner la course, faute de financement. Sa candidature a été toutefois revigorée grâce à des soutiens de poids, dont celui de l'ex-candidat démocrate à la vice-présidence en 2000, Joseph Lieberman.

L'exploit de John McCain inflige une deuxième défaite consécutive à Mitt Romney, richissime homme d'affaires mormon qui a énormément investi en temps et en argent dans cette campagne.

« Une autre médaille d'argent. Je préférerais celle en or, mais c'est celle en argent », a réagi M. Romney.

L'ex-maire de New York, Rudy Giuliani, est arrivé quatrième. En faisant peu campagne jusqu'ici, ce dernier a choisi de réserver ses forces pour des États plus peuplés, comme New York, la Californie et la Floride.

Lors de la primaire du New Hampshire, 12 délégués étaient en jeu du côté républicain. Le sénateur McCain a récolté 7 délégués, Mitt Romney 4 et Mike Huckabee 1.

Principales positions de John McCain:

  • Pour des renforts en Irak;
  • pour la réforme de la politique d'immigration;
  • opposé aux baisses d'impôts « excessives »;
  • contre le contrôle des armes à feu;
  • contre l'avortement;
  • contre le mariage des couples homosexuels.

Un État baromètre

La primaire du New Hampshire était d'autant plus attendue qu'elle est ouverte, c'est-à-dire que tous les électeurs qui prennent la peine de s'inscrire sur la liste de l'État peuvent déposer un bulletin de vote dans les urnes, indépendamment de leur affiliation politique.

La primaire démocrate a connu une participation record, mardi: 280 000 personnes sont allées y voter. Chez les républicains, ce sont 220 000 résidents de l'État qui ont déposé leur bulletin dans l'urne. Le New Hampshire compte 850 000 électeurs inscrits, dont 26 % de démocrates, 30 % de républicains et 44 % d'indépendants.

Une primaire ouverte donne un meilleur aperçu de l'état d'esprit des électeurs. En Iowa, jeudi dernier, seuls les membres de l'un ou l'autre des partis pouvaient voter.

L'étape du New Hampshire est intéressante également parce que 45 % de ses électeurs sont indépendants, c'est-à-dire sans allégeance politique particulière.

Son statut d'État baromètre a toutefois été malmené lors de l'élection des deux derniers présidents, à leur premier mandat. Ni Bill Clinton en 1992 ni George W. Bush en 2000 n'avaient remporté la primaire du New Hampshire.

La population du New Hampshire est composée à 95 % de Blancs, 1 % de Noirs, 2 % d'Hispaniques, tandis qu'aux États-Unis, 66 % de la population est blanche.

Quelques-uns des prochains tests électoraux:

  • 15 janvier: primaires démocrates et républicaines dans le Michigan;
  • 19 janvier: caucus démocrates et républicains dans le Nevada et primaires républicaines en Caroline du Sud;
  • 26 janvier: primaires démocrates en Caroline du Sud.
  • 5 février: le Super Tuesday (Super mardi), journée où démocrates et républicains font leur choix dans une vingtaine d'États chacun.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.