•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux soldats canadiens tués

Radio-Canada

Les Forces canadiennes annoncent la mort de deux soldats dans le district de Zhari, au sud-ouest de Kandahar. Les deux militaires ont été tués lorsque leur véhicule a capoté.

Deux soldats canadiens sont morts dimanche lorsque leur véhicule a capoté, à environ 40 km au sud-ouest de Kandahar, dans le district de Zhari, en Afghanistan.

Les Forces canadiennes ont affirmé que les militaires circulaient sur un terrain boueux, en raison de la pluie qui est tombée au cours des deux derniers jours, lorsque l'accident est survenu. Le brigadier-général Guy Laroche a précisé que la mort des soldats n'était pas liée à une attaque ennemie.

Les deux militaires, qui se trouvaient dans la tourelle du véhicule et qui ont vraisemblablement été éjectés, sont morts sur le coup. Les deux autres soldats qui étaient avec eux n'ont pas été blessés.

Il a fallu l'aide d'un deuxième véhicule plus gros pour retourner le blindé renversé. Mais il était trop tard pour les deux soldats. On n'a pu que constater leur décès.

L'un d'entre eux est le caporal Éric Labbé, 31 ans, originaire de Rimouski et membre du Royal 22e Régiment basé à Valcartier, au Québec. L'identité du second soldat n'a pas été divulguée à la demande de sa famille.

Guy Laroche a soutenu que l'accident ne remettait pas en cause la fiabilité du véhicule impliqué.

Ces soldats participaient à une opération baptisée Teng Azem (Décision inébranlable), visant à déloger les insurgés talibans du secteur de Nalgham, dans le district de Zhari.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes exactes de l'accident.

Une cérémonie en hommage aux deux victimes devrait avoir lieu plus tard, lundi ou mardi, à la base aérienne de Kandahar.

Depuis l'arrivée des troupes canadiennes en Afghanistan en 2002, on recense la perte de 77 Canadiens, dont 76 soldats et 1 diplomate. Au cours de l'année 2007, 30 soldats ont perdu la vie.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.