•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Palestiniens bloqués en Égypte

Radio-Canada

Au moins 1000 pèlerins palestiniens de retour de La Mecque sont bloqués en Égypte. Ils veulent retourner dans la bande de Gaza sans passer par les contrôles israéliens, ce que l'État hébreu refuse.

Au moins un millier de Palestiniens de retour de leur pèlerinage à La Mecque sont bloqués en Égypte depuis samedi, dans le nord du Sinaï.

Ces pèlerins refusent de rentrer dans la bande de Gaza par le point de passage israélien de Kerem Shalom. Ils veulent plutôt emprunter le passage de Rafah, couloir direct entre l'Égypte et la bande de Gaza.

À la mi-décembre, le gouvernement égyptien avait permis à ces Palestiniens d'emprunter le passage de Rafah. L'État hébreu avait protesté, parce qu'il craignait que des membres de groupes armés palestiniens se glissent parmi les pèlerins pour aller s'entraîner à l'étranger, ou encore que des Palestiniens ramènent des armes ou de l'argent destinés au Hamas, qui contrôle Gaza.

En soirée, les autorités égyptiennes ont proposé d'installer les pèlerins dans un stade et dans des camps provisoires, mais les Palestiniens ont refusé et ont décidé de rester dans leurs autocars. Devant la tension grandissante, les forces de sécurité égyptiennes ont été déployées dans la zone.

Le président égyptien, Hosni Moubarak, a souhaité qu'une solution soit trouvée dans la discrétion. Le ministre égyptien Moufid Chehab a dit qu'il craignait qu'Israël ait recours à la force pour empêcher le retour des pèlerins par le passage de Rafah.

D'ailleurs, une fusillade a éclaté, dimanche soir, au point de passage d'Erez entre Israël et la bande de Gaza. Selon des sources médicales palestiniennes, des soldats israéliens ont ouvert le feu sur un autre groupe de pèlerins palestiniens, et ont tué une femme et blessé trois autres personnes.

Une porte-parole de l'armée israélienne a toutefois affirmé qu'elle n'était pas au courant d'un tel incident.