•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Zélande secouée

Radio-Canada

Un tremblement de terre de 6,8 provoque d'importants dommages dans la ville de Gisborne, dans le nord-est du pays. Il n'y aurait pas de victimes. La capitale turque d'Ankara, elle, est secouée par un séisme d'une magnitude de 5,7.

La Nouvelle-Zélande a vécu un important tremblement de terre de 6,8 sur l'échelle de Richter, mais aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée par le Centre de surveillance du Pacifique à Hawaï.

Le séisme, qui a pris naissance au large de la côte est de l'île du Nord, a été ressenti dans tout le pays. Il n'y aurait pas de victimes, mais des routes et des immeubles ont été endommagés, selon les autorités locales.

La ville de Gisborne, une ville d'environ 42 000 habitants, située dans le nord-est du pays, a été particulièrement touchée. NewtalkZB, une radio basée à Wellington, rapporte que des routes principales ont été coupées et que des toits de grands bâtiments se sont effondrés. La ville a été privée d'électricité durant presque 40 minutes après le séisme.

La Nouvelle-Zélande est un pays du Pacifique constitué de deux îles principales et d'une série de plus petites îles.

Selon l'agence gouvernementale GNS Science, l'épicentre se situe à une profondeur de 40 km dans l'océan Pacifique et à 50 km au large de la côte.

La Nouvelle-Zélande se dresse dans une région où deux plaques tectoniques se touchent entraînant plus de 14 000 secousses par année. Seules 150 seraient ressenties par la population.

Et en Turquie

Par ailleurs, l'agence Anatolia rapporte qu'un séisme d'une magnitude préliminaire de 5,7 a secoué, jeudi, la capitale turque d'Ankara.

On ne déplore aucun dégât ou victime, mais cette secousse s'est produite alors que débute la fête musulmane de l'Aïd el-Kébir commémorant le sacrifice d'Abraham. La secousse aura fait trembler les immeubles et fait tomber les chandeliers.

Selon l'Institut de sismologie Kandili d'Istanbul, l'épicentre du séisme est situé dans la ville de Bala, à quelque 80km au sud d'Ankara.