•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats démocrates

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2008 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Barack Obama

Expérience politique: sénateur de l'Illinois (depuis 2005)
Date de naissance: 4 août 1961
Religion: protestant; a quitté l'Église unie du Christ en juin 2008, à la suite de propos controversés de deux pasteurs. Il a fait savoir qu'il choisirait sa nouvelle congrégation après la présidentielle de novembre.
Priorités*: mettre un terme à la guerre en Irak, faire en sorte que chaque Américain ait une assurance pour les soins de santé, combattre le réchauffement climatique et rendre les États-Unis indépendants sur le plan énergétique.

Arrivé récemment au Sénat, cet avocat est l'une des étoiles montantes de la politique américaine, un statut qu'il a su confirmer lors d'un discours prononcé à la convention démocrate de 2004 et qui a accru sa popularité et sa visibilité.

« Peu expérimenté au plan politique, mais doté d'un immense charisme, est sans contredit l'adversaire démocrate le plus sérieux de Hillary Clinton ». Voilà en substance ce qu'on disait de lui au début de la campagne officieuse. Il en est venu à incarner le changement et, quelques mois plus tard, il a réussi à franchir le seuil critique des délégués (en comptant les superdélégués) requis pour devenir candidat officiel du parti aux présidentielles de novembre.

Les propos controversés de son ancien pasteur Jeremiah Wright, membre de l'église Trinity Church of Christ, ont toutefois nui à sa candidature. Ce dernier a notamment soutenu que le gouvernement américain avait joué un rôle dans l'épidémie de sida qui touche la population noire et que les attentats du 11 septembre avaient été causés par le « terrorisme » américain.

Il est indéniablement l'un des candidats démocrates les plus enclins à parler de sa foi et à faire référence à Dieu. Il prône la fin de la guerre en Irak et une couverture universelle en santé. La lutte contre la pauvreté fait aussi partie de ses priorités. Il s'est prononcé contre le mariage gai, mais se dit ouvert aux unions civiles pour les homosexuels. Il a notamment obtenu l'appui du candidat démocrate à la présidentielle de 2004, John Kerry, même si à l'époque ce dernier avait alors choisi John Edwards comme colistier.

Unique Afro-Américain à siéger au Sénat, Barack Obama deviendrait le premier président américain noir s'il était élu.

Son site web (Nouvelle fenêtre)


LES CANDIDATS QUI SE SONT DÉSISTÉS:

Hillary Clinton

Expérience politique: sénatrice de l'État de New York (depuis 2001)
Date de naissance: 26 octobre 1947
Religion: méthodiste (protestante)
Priorités*: mettre sur pied un système de santé universel, retirer progressivement les troupes d'Irak et améliorer la condition de la classe moyenne.

L'épouse de l'ancien président Bill Clinton (1993-2001) s'est retirée de la course le 7 juin, donnant son appui à Barack Obama. Elle avait été, depuis les tout débuts, l'un des meneurs de cette longue course présidentielle. C'était la première fois qu'une ancienne première dame des États-Unis se présentait au plus haut poste du pays. On dit d'elle qu'elle a fait partie des avocats les plus brillants de sa génération. Pendant son premier mandat, son époux lui a notamment confié le projet de réforme d'assurance-maladie, un dossier bloqué par le Sénat. Son rôle fut mal perçu par plusieurs Américains, qui auraient préféré que la première dame joue un rôle moins actif.

Elle se situe au centre de l'échiquier politique. Refusant de se définir comme une « libérale », un qualificatif mal perçu par une frange de l'électorat américain, elle lui préfère l'épithète de « progressiste ». Elle a appuyé l'intervention américaine en Irak, mais affirme aujourd'hui qu'elle s'y serait opposée si elle avait disposé de toutes les informations qu'on possède aujourd'hui. Elle soutient un retrait progressif des troupes assorti d'un calendrier. Elle prône l'universalisation des soins de santé et soutient aussi le droit à l'avortement, mais, sauf exceptions, serait prête à l'interdire pour les grossesses avancées. Dénonçant les inégalités économiques qui touchent les classes moyenne et ouvrière, elle désire réduire les bénéfices des grandes entreprises.

Si elle avait remporté l'élection, elle aurait été la première femme à occuper la présidence des États-Unis.

Son site web (Nouvelle fenêtre)


Mike Gravel

Expérience politique: représentant de l'Alaska (1963-1966), sénateur de l'Alaska (1969-1981)
Date de naissance: 13 mai 1930
Religion: Église unitarienne universelle (protestante)

Mike Gravel a mis fin à sa carrière politique en mai 2008, après avoir quitté le Parti démocrate en mars et avoir tenté de devenir candidat à la présidence pour le Parti libertarien. Fils d'immigrés québécois, Mike Gravel s'appelle en fait Maurice Robert Gravel. Il a notamment été développeur immobilier en Alaska. Après avoir présidé la Chambre des représentants (1965-1966), il a dirigé plusieurs sous-comités au Sénat. Il a notamment fondé et présidé la Democracy Foundation et d'autres organismes voués à la promotion de la démocratie. Après la guerre du Vietnam, il a milité pour mettre un terme à la conscription. À gauche sur l'échiquier politique, il propose notamment l'universalisation du système de santé et le rapatriement en 120 jours des forces militaires américaines mobilisées en Irak; il conteste la guerre antiterroriste, s'oppose à toute intervention armée en Iran ou en Syrie, défend le droit à l'avortement et considère le réchauffement climatique comme un enjeu prioritaire.

Son site web (Nouvelle fenêtre)

John Edwards

Expérience politique: sénateur de la Caroline du Nord (1999 - 2005)
Date de naissance: 10 juin 1953
Religion: méthodiste (protestante)
Priorités*: instaurer un système de santé universel, mettre un terme à la guerre en Irak et lutter contre le réchauffement climatique.

John Edwards s'est retiré de la course à l'investiture démocrate le 30 janvier. Ses ambitions pour la Maison-Blanche n'étaient pas nouvelles. Candidat démocrate à l'issue des primaires de 2004, il a été colistier de John Kerry contre le tandem Bush-Cheney. Orateur de talent, il était l'un des principaux candidats démocrates avant son retrait de la course. Issu d'un milieu modeste, il a fait de la lutte contre la pauvreté l'un de ses principaux chevaux de bataille. Il a proposé une vaste réforme du système de santé visant à assurer tous les Américains d'ici 2012. Il est pour le libre choix des femmes à l'avortement, et favorise même le paiement des interventions par l'État pour les femmes à faible revenu. Il dit regretter son appui à l'intervention militaire en Irak, mais explique son soutien par les mêmes raisons que Hillary Clinton. Il a proposé un retrait complet des troupes dans les 18 mois et inclurait la Syrie et l'Iran dans les discussions pour un règlement du conflit.

Sa décision de se lancer dans la bataille électorale malgré une rechute de cancer de son épouse avait été remise en question par certains médias. Cela dit, Elizabeth Edwards ne s'est pas gênée pour défendre ses opinions et faire campagne pour son mari. En fait, elle a fait davantage parler d'elle que plusieurs candidats de la course.

Son site web (Nouvelle fenêtre)


Bill Richardson

Expérience politique: représentant du Nouveau-Mexique (1983-1997), gouverneur du Nouveau-Mexique (depuis 2003)
Date de naissance: 15 novembre 1947
Religion: catholique romaine
Priorités: en premier lieu, réformer le système d'éducation, mettre un terme à la guerre en Irak et créer une « Nouvelle Révolution américaine pour l'énergie et le climat ».

Ancien ambassadeur américain auprès de l'ONU (1997-1998), Bill Richardson a été secrétaire du département de l'Énergie (1998-2000) sous Bill Clinton. Lors de son élection en 1982, il est devenu, à 35 ans, l'un des plus jeunes élus à la Chambre des représentants. Auparavant, il a travaillé au sein de l'appareil gouvernemental. Sa préoccupation pour les droits de la personne et son travail diplomatique lui ont déjà valu quatre nominations pour le prix Nobel de la paix. Malgré son nom, il a des racines latino-américaines. Près des gens, il a cependant peu de charisme. Il est en faveur d'un retrait militaire d'Irak le plus rapidement possible. Il s'oppose à la construction d'un mur à la frontière américano-mexicaine et propose une réforme de l'immigration qu'il dit « humaine ». Il s'engage également à offrir une couverture universelle et abordable des soins de santé. Il s'est désisté le 10 janvier et a accordé par la suite son soutien à Barack Obama.

Son site web (Nouvelle fenêtre)


Joseph Biden

Expérience politique: sénateur du Delaware (depuis 1973)
Date de naissance: 20 novembre 1942
Religion: catholique romaine

Joseph Biden s'est retiré de la course le 3 janvier, après le caucus de l'Iowa. Il en est à son sixième mandat de sénateur. Président du comité du Sénat sur les relations extérieures, il est l'un des critiques les plus virulents de la politique de Bush en Irak. Auparavant, il a présidé le comité du Sénat sur la Justice. Il s'est présenté à l'investiture démocrate pour la présidence en 1988, mais il a dû se désister en raison d'accusations de plagiat qui remontaient à sa première année de droit à l'université, pour lesquelles il a ensuite été blanchi par la Cour suprême du Delaware. Il avait été pressenti comme candidat en 2004.

Il prône un retrait militaire d'Irak en 2008. Président du comité sénatorial sur les affaires étrangères, il a proposé un plan qui ferait de l'Irak un État fédéral « ethno-religieux ». À l'intérieur des États-Unis, il est toutefois en faveur d'une séparation de l'État et de la religion. Par ailleurs, il proposait notamment d'offrir automatiquement une assurance-maladie à tous les jeunes de moins de 18 ans.

Son site web (Nouvelle fenêtre)


Christopher Dodd

Expérience politique: représentant du Connecticut (1975-1981), sénateur du Connecticut (depuis 1981)
Date de naissance: 27 mai 1944
Religion: catholique romaine

Christopher Dodd s'est retiré de la course le 3 janvier, après le caucus de l'Iowa. Fils d'un ancien sénateur, il occupe lui-même cette fonction depuis un quart de siècle. Pilier du Parti démocrate au Congrès, il a notamment été président et porte-parole du Comité national de la formation de 1995 à 1997. Il a également dirigé le comité bancaire du Sénat. Ancien volontaire du Peace Corps, il a ensuite été avocat. Opposé à la guerre en Irak, il proposait un redéploiement complet des troupes d'ici avril 2008. Il entendait par ailleurs restaurer le leadership des États-Unis dans le monde. Défenseur de la classe moyenne, il est en faveur d'une couverture universelle des soins de santé et d'une lutte contre la pauvreté. Mettre un terme à la dépendance au pétrole étranger faisait également partie de ses priorités.

Son site web (Nouvelle fenêtre)


Dennis Kucinich

Expérience politique: représentant de l'Ohio (depuis 1997)
Date de naissance: 8 octobre 1946
Religion: catholique romaine

La carrière politique de Dennis Kucinich a commencé très tôt. Devenu conseiller politique de Cleveland à 23 ans, puis élu comme maire 8 ans plus tard, il a été le plus jeune maire d'une grande ville américaine. Il se présente à l'investiture démocrate pour une deuxième fois consécutive. Ses chances n'étaient pas meilleures cette fois-ci, puisque ses positions font de lui un véritable « outsider »: retrait immédiat des troupes américaines d'Irak, mise en place d'un système de santé universel, ratification du protocole de Kyoto, légalisation du mariage entre conjoints de même sexe, retrait de l'Organisation mondiale du commerce de même que de l'Accord de libre-échange nord-américain. Il s'est désisté officiellement le 25 janvier.

Son site web (Nouvelle fenêtre)


* Selon des entrevues accordées par les quatre principaux candidats démocrates au Washington Post.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.