•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec s'inspire de la Californie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pendant que le Canada continue de décevoir à la Conférence de Bali, le Québec annonce qu'il adoptera les sévères normes californiennes sur les émissions de gaz à effet de serre des véhicules légers.

La ministre québécoise du Développement durable et de l'Environnement, Line Beauchamp, tente de faire en sorte que le Québec devienne la première province canadienne à adopter les sévères normes californiennes sur les émissions de gaz à effet de serre des véhicules légers.

En effet, la ministre Beauchamp a profité de sa présence à la conférence environnementale de Bali, lundi, pour annoncer l'adoption prochaine d'un nouveau règlement sur les émissions polluantes qui s'inspire de la réglementation californienne.

La ministre californienne de l'Environnement, Linda Adams, était d'ailleurs présente aux côtés de son homologue québécoise lors de l'annonce de la publication du projet de règlement.

Le gouvernement québécois espère être en mesure de lancer sa réglementation en même temps que la quinzaine d'États américains, dont plusieurs ont une frontière commune avec le Québec, qui se sont inspirés de l'exemple californien.

Consultation publique

Le projet de la ministre Beauchamp sera soumis à la consultation publique sur le site Internet du ministère du Développement durable à partir du 3 janvier prochain pour une période de 60 jours. Les internautes pourront y laisser leurs commentaires.

Important émetteur de GES

Le ministère du Développement durable estime que le secteur des transports est responsable à lui seul de près de 40 % des émissions québécoises de gaz à effet de serre. Et s'il est déjà le secteur le plus important en matière de pollution atmosphérique, dépassant légèrement les émissions du secteur industriel, il est aussi celui qui croît le plus vite.

La norme québécoise obligerait les constructeurs automobiles à modifier, de 2010 à 2016, leurs véhicules légers pour qu'ils n'excèdent pas une certaine quantité d'émissions de gaz à effet de serre. Les véhicules légers, ce qui inclut tous les véhicules des particuliers, génèrent près de 50 % des émissions du secteur du transport. Ce pourcentage est en constante augmentation en raison, entre autres, de la popularité des véhicules utilitaires sport (VUS).

La ministre Beauchamp s'attend à ce que l'industrie automobile déchaîne ses lobbyistes au Québec pour tenter d'effrayer la population en brandissant des menaces d'augmentation du prix des véhicules. En Californie, l'initiative gouvernementale a entraîné une véritable guérilla judiciaire menée par des constructeurs automobiles contre l'État.

L'organisme environnemental québécois Équiterre, présent à Bali, s'est réjoui de l'initiative du gouvernement Charest, son porte-parole, Steven Guilbeault, indiquant qu'« avec cet autre geste concret dans la lutte aux changements climatiques, le Québec devient peu à peu la Californie du Nord ».

M. Guilbeault estime de plus que cette annonce « contraste avec le manque de leadership et de bonne foi du gouvernement canadien dans les négociations sur l'après-Kyoto ». Le Canada, en effet, a décidé de se ranger derrière la controversée position américaine qui continue de privilégier la performance économique sur la lutte contre changements climatiques.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.