•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'infanticide chez les Spartiates

Radio-Canada

De récentes fouilles archéologiques ne permettent pas de confirmer que les Spartiates jetaient dans un gouffre les nouveaux-nés difformes ou trop chétifs.

Les Spartiates pratiquaient-ils l'infanticide ?

De récentes fouilles archéologiques ne permettent pas de l'établir, malgré le mythe selon lequel cette civilisation jetait les nouveaux-nés jugés difformes ou trop chétifs dans une fosse.

Cinq ans d'analyse des restes humains recueillis dans le gouffre des Apothètes n'ont permis de retrouver que des restes d'adolescents et d'adultes, en majorité âgés de 18 à 35 ans.

Il y a encore des ossements, mais aucun provenant de nouveau-né, selon les coupes que nous avons réalisées jusqu'au fond du gouffre.

Théodoros Pitsios, anthropologue

Cet endroit est situé sur les contreforts du mont Taygète, près de l'actuelle Sparte (Péloponnèse).

Une légende

Certaines sources antiques rapportent le meurtre d'enfants chez les Spartiates, mais elles sont rares et imprécises.

Elles sont censées attester le caractère militariste de l'organisation spartiate antique.

Le Pr Pitsio affirme cependant que les ossements découverts dans les Apothètes appartiennent à 46 hommes et confirment que les Spartiates y jetaient les prisonniers, traîtres et criminels.