•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal et Toronto fusionnent

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La nouvelle grande bourse canadienne sera dirigée depuis Toronto, mais les produits dérivés demeurent à Montréal, qui conserve son siège social et sa direction.

Radio-Canada a appris que les bourses de Montréal et de Toronto fusionnent. Dorévanant, il n'y aura qu'une seule grande bourse canadienne au pays.

La nouvelle organisation sera dirigée depuis Toronto, mais les produits dérivés demeurent à Montréal, qui conserve son siège social et sa direction.

L'annonce de cette fusion doit être faite lundi matin. Selon les informations obtenues par Radio-Canada, la haute direction de cette nouvelle entité sera établie à Toronto, mais il y aura deux chefs des opérations. À Montréal, Luc Bertrand assumera ce rôle pour les produits dérivés.

Les négociations entre Toronto et Montréal n'ont pas toujours été faciles. Il y a un mois, Radio-Canada avait appris que le scénario plaçant le Québécois Luc Bertrand à la tête de la nouvelle organisation fusionnée suscitait un certain malaise à Toronto, ce qui avait fait échouer la négociation.

« Tant et aussi longtemps que je suis patron de la bourse de Montréal, je vais me battre pour que la Bourse de Montréal et ce qu'elle a développé ici reste à Montréal », affirmait Luc Bertrand à la fin du mois d'octobre dans une entrevue à Radio-Canada.

À la fin novembre, la Bourse de Montréal et le Groupe TSX de Toronto avaient confirmé une reprise des négociations pouvant mener à une fusion des deux plus importantes places boursières au pays.

Il semble que Toronto ait fait un nouveau compromis en laissant à Montréal une certaine autonomie. Son siège social, ses employés, sa technologie et sa chambre de compensation sont préservés. La bourse d'option de Boston, achetée par Montréal, resterait sous l'autorité de Luc Bertrand.

En vertu d'une entente de 10 ans qui vient à échéance en mars 2009, la Bourse de Montréal s'est spécialisée dans le marché des produits dérivés, alors que le Groupe TSX exploite, entre autres, la Bourse de Toronto, une place boursière traditionnelle et la Bouse de croissance TSX, une bourse consacrée aux entreprises de petite capitalisation.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.