•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas pour les handicapés

Radio-Canada

Selon une étude, le Mouvement Desjardins a amélioré l'accessibilité de son site Internet pour les personnes handicapées, depuis quatre ans. Mais ce n'est pas le cas de tous les sites web.

C'est la journée internationale des personnes handicapées.

On croit souvent qu'elles ont accès à tous les services au même titre que les personnes sans handicap majeur.

Or, ce n'est pas le cas.

Ainsi, une étude révèle que 85 % des 200 sites Internet les plus populaires auprès des Canadiens francophones ne sont pas accessibles aux personnes handicapées.

Cette étude a été menée par l'Institut Nazareth et Louis-Braille, la Coopérative AccessibilitéWeb et leurs partenaires.

Ces résultats sont identiques à ceux d'une étude similaire réalisée par la même équipe d'experts en 2003.

Des résultats décevants

L'étude est basée sur les Règles d'accessibilité de la Web Accessibility Initiative (WAI). Ce sont des règles techniques, qui s'adressent à ceux qui conçoivent des sites Internet. Les experts se sont servis de ces règles reconnues par la communauté internationale pour évaluer les sites selon des critères objectifs. Dix critères ont été évalués au moyen de 60 questions.

Les experts ont évalué:

  • la structure du site
  • les équivalents textuels
  • le multimédia
  • le libellé des formulaires et leur regroupement
  • les tableaux
  • la mise en forme des différentes pages
  • la validité du code html
  • l'interactivité
  • la facilité de la navigation
  • la compréhension du langage

À partir de ces critères, les experts ont identifié sept problèmes simples à résoudre et qui peuvent avoir un impact majeur sur l'utilisateur. À propos des sites évalués, ils ont constaté que:

  • 99 % comportent des erreurs;
  • 99 % comportent des contenus inutilisables sans JavaScript;
  • 96 % comportent des en-têtes non ou mal utilisés;
  • 93 % comportent des formulaires dont les étiquettes sont mal associées ou manquantes;
  • 90 % manquent de textes de remplacement pour certaines images-liens et zones sensibles des images cliquables;
  • 82 % comportent l'utilisation de mesures absolues de police;
  • 78 % ne comportent pas d'équivalent textuel ni de texte de remplacement pour les images, photos et autres éléments graphiques informatifs.

Échantillonnage en 9 secteurs

L'échantillon de sites a été réparti en 9 secteurs. Les notes obtenues par les entreprises de 8 secteurs sont peu reluisantes. Seul le secteur de l'administration publique a obtenu la note de passage C.

Trois autres secteurs ont décroché un D, considéré comme une note faible:

  • formation et emploi
  • réseautage social
  • services financiers

Cinq secteurs ont obtenu un E, considéré comme une note très faible:

  • technologie de l'information et communication
  • biens et services
  • divertissement
  • voyage et transport
  • médias

Méthodologie

Sous la supervision de la Coopérative AccessibilitéWeb, quatre évaluateurs ont analysé les 200 sites Web les plus visités par les Canadiens francophones pendant six semaines. Pour chacun, les évaluateurs ont choisi trois pages:

  • la page d'accueil
  • une page de contenu représentative
  • une troisième incluant un tableau de données ou un formulaire

Ces cinq sites sont les suivants:

  • Revenu Canada
  • Gouvernement du Canada
  • Environnement Canada
  • Commission de la fonction publique du Canada
  • Mozilla Organization

De petits pas

Le directeur général de la Coopérative AccessibilitéWeb, Denis Boudreau, souligne que certaines entreprises ont fait des progrès depuis 2003. Il cite notamment le Mouvement Desjardins dont la cote s'est améliorée.

Les Québécois handicapés

Selon l'Office des personnes handicapées du Québec, près de 600 000 Québécois vivent avec un handicap. De ce nombre, 120 000 ont des limitations visuelles.
Contrairement à la croyance populaire, il existe pour ces personnes aveugles plusieurs outils pour naviguer sur Internet:

  • grossissement de caractères
  • synthèse vocale
  • lecture en braille