•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec a un nouveau maire

Radio-Canada

Les électeurs de la Vieille Capitale choisissent l'homme d'affaires Régis Labeaume pour succéder à la mairesse Andrée Boucher.

Les électeurs de Québec ont fait leur choix, dimanche, parmi les 15 candidats en lice dans la course à la mairie de Québec. Le candidat indépendant et homme d'affaires Régis Labeaume obtient 59 % des voix, l'emportant ainsi largement sur sa plus proche rivale, Ann Bourget, qui obtient 32,7 % des voix.

Un revirement de fin de campagne laissait entrevoir l'élection de Régis Labeaume. Dans les derniers sondages, il avait effectué une remontée dans les intentions de vote, dépassant même la favorite, Ann Bourget. Jusqu'à la dernière semaine, Ann Bourget avait bénéficié d'une confortable avance sur ses adversaires.

Régis Labeaume a accueilli la nouvelle entouré de ses partisans au Château Laurier. L'homme d'affaires, qui était en début de course très peu connu du public, a reçu des appuis importants dans cette campagne, notamment au sein du comité exécutif de la Ville de Québec. Le mari de la défunte mairesse, Marc Boucher, qui a appuyé le candidat Labeaume, se dit heureux des résultats.

Je vais traduire mon discours en plan d'action concret.

Régis Labeaume

Régis Labeaume a tenu à rappeler ses engagements. Il a souligné qu'il avait promis de faire du 400e anniversaire de Québec un événement réussi. Au cours de la campagne, Régis Labeaume s'est aussi engagé à promouvoir le développement économique de la ville de Québec. Selon lui, Québec doit miser sur ses entrepreneurs et sur la haute technologie.

L'homme de 51 ans a aussi rappelé qu'il s'attaquerait aux finances de la ville. Durant la campagne, il a indiqué qu'il entendait entre autres réduire les coûts de main-d'oeuvre par le non-remplacement des départs à la retraite, par la négociation de conventions collectives permettant le recours à l'entreprise privée, sous la forme de partenariats public-privé, et par le recours à la sous-traitance.

Le candidat indépendant a aussi promis de construire un complexe multisports à l'anneau de glace Gaétan Boucher.

La déception pour Ann Bourget

La chef du Renouveau municipal de Québec s'est dite déçue de sa défaite. Ann Bourget s'est adressée à ses partisans pour les remercier du travail effectué au cours des dernières semaines.

Elle a défendu sa stratégie électorale, soulignant que son parti avait fait une campagne de terrain et qu'elle avait rencontré les citoyens pour être à l'écoute de leurs besoins.

Si c'était à refaire, je referais la même campagne

Ann Bourget

Elle a par ailleurs de nouveau attaqué les promesses de M. Labeaume, qu'elle estime irréalistes. Elle a notamment encouragé ses troupes à continuer à lutter pour améliorer la ville de Québec.

Les résultats

  • Régis Labeaume (indépendant): 59 %
  • Ann Bourget (Renouveau municipal de Québec): 32,7 %
  • Marc Bellemare (Vision Québec): 3,8 %
  • Claude Larose (Action civique de Québec): 1,5 %
  • Pierre Dolbec (indépendant): 0,8 %
  • Vincent Deslauriers (indépendant): 0,7 %
  • Christian Légaré (indépendant): 0,5 %
  • Pierre Bernier (indépendant): 0,4 %
  • Michel Vallée (indépendant): 0,1 %
  • Bruno Tremblay (indépendant): 0,1 %
  • Malvina-Michelle Roy Delwaide (indépendant): 0,1 %
  • Henry Jenkins (indépendant): 0,1 %
  • Claude Gagnon (indépendant): 0,1 %
  • Denis Haché (indépendant): 0 %
  • Louis Méthot (indépendant): 0 %

Les citoyens de Québec ont pu faire leur choix parmi un nombre record de 15 candidats. Quelque 390 000 personnes étaient appelées aux urnes dimanche. Selon le président d'élection de la Ville de Québec, à 15 h 30, le taux de participation, y compris ceux qui ont voté par anticipation, s'élevait à 32,2 %. Le maire ou la mairesse est élu par les électeurs des 37 districts électoraux répartis dans les huit arrondissements de la ville.

L'élection partielle était nécessaire à la suite du décès subit de la mairesse Andrée P. Boucher, le 24 août dernier. Régis Lebeaume dispose d'un mandat de deux ans d'ici les élections générales municipales prévues en novembre 2009. D'ici là, le nouveau maire devra entre autres négocier les conventions collectives avec les employés de la Ville de Québec.

À la veille d'une année de célébrations du 400e anniversaire de la Vieille Capitale, le mandat confié au prochain élu est d'une grande importance.

Le 37e maire de la ville de Québec sera assermenté samedi prochain.

District de Montcalm

Une élection pour le poste de conseiller municipal a également eu lieu, dimanche. Cette élection était nécessaire à la suite de la démission de la candidate Ann Bourget pour se lancer dans la course à la mairie. La candidate indépendante Anne Guérette a été élue.

  • Anne Guérette (indépendante): 43,3%
  • Diane Allard (Renouveau municipal de Québec): 39 %
  • Jacques Langlois (indépendant): 12,7 %
  • Rokhia Thiam (Vision Québec): 3,8 %
  • Alain Proulx (indépendant): 1,2 %