•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'usine Belgo ferme ses portes

La fermeture de l'usine entraînera la perte de plus de 550 emplois au cours des prochaines semaines.

Le mauvais sort semble s'acharner sur la région. L'entreprise AbitibiBowater a annoncé jeudi la fermeture permanente de l'usine Belgo de Shawinigan, ce qui entraîne du même coup la perte de plus de 550 emplois.

Cette décision s'inscrit dans la première phase du plan de restructuration de l'entreprise pour faire face à la crise qui secoue l'industrie des pâtes et papiers.

AbitibiBowater a notamment indiqué qu'elle souhaite réduire sa capacité de production de papier journal et de papiers d'impression commerciale d'approximativement 1 million de tonnes métriques par année au cours du premier trimestre de 2008.

Selon le porte-parole d'AbitibiBowater, Pierre Choquette, les problèmes de rentabilité de l'usine Belgo expliquent en grande partie sa fermeture. « Aussi, ce qu'il faut considérer, au Québec, c'est la façon dont on est affecté par le coût élevé de la fibre, le coût de l'énergie, et évidemment le transport », ajoute-t-il.

La direction d'AbitibiBowater a toutefois fait savoir que des postes actuellement disponibles dans d'autres usines seraient réservés pour des travailleurs de l'usine de Shawinigan.

Une deuxième vague de fermeture d'usines est prévue à l'été 2008.