•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ann Bourget en avance

La chef du Renouveau municipal de Québec se réjouit des résultats de sondages qui lui accordent une avance confortable dans la course à la mairie de Québec.

La chef du Renouveau municipal de Québec (RMQ), Ann Bourget, se réjouit des résultats de deux sondages en trois jours qui lui accordent une avance confortable dans la course à la mairie de Québec.

Le plus récent sondage Unimarketing-Le Soleil-FM 93,3, publié lundi, accorde 33 % des intentions de vote à la chef du RMQ. Un sondage publié samedi lui accordait 34 %.

Ann Bourget croit que la population de Québec veut de la stabilité et qu'elle est en même temps sensible à ses propositions faites durant les dernières semaines, notamment concernant le sport. « Ce que je sens dans la population, c'est qu'il y a un désir quand même de stabilité à la Ville de Québec. On doit au cours des prochaines années faire face à de grands défis, le 400e de Québec, et aussi les négociations des conventions collectives donc, il faut, je pense, une connaissance de la ville, mais en même temps, les gens veulent que ça bouge à Québec et ça, on le sent bien », dit-elle.

Ann Bourget dit mener une campagne positive et ne faire campagne contre personne.

Parmi les 15 candidats dans la course à la mairie de Québec, plusieurs ne recueillent que peu d'appuis. C'est le cas notamment de Pierre Dolbec qui recueille dans le sondage de lundi 3 % des intentions de vote.

Pierre Dolbec ne s'en fait pas avec les résultats pour le moment et croit que la vraie campagne s'amorce cette semaine. Il refuse pour l'instant de parler de tendance. « Je ne suis pas sûr qu'on puisse appeler ça une tendance. Moi, j'attendrais plus le prochain sondage parce que là, on rentre dans une grosse semaine, il y a tous les débats, on va avoir sensiblement tous les candidats à peu près le même exposure » », fait-il valoir.

Par ailleurs, selon ce sondage publié par le quotidien Le Soleil, Régis Labeaume récolte 16 % des voix, Marc Bellemare 13 %, Claude Larose 8 %. Christian Légaré obtient pour sa part 2 % des intentions de vote et les neuf autres candidats se partagent 6,2 % des voix.

Le taux d'indécis est de 22 %. Le sondage a été réalisé du 8 au 10 novembre auprès de 750 résidents de Québec et sa marge d'erreur est de 3,6 %, 19 fois sur 20.

Les électeurs de Québec seront appelés aux urnes le 2 décembre prochain.