•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maka Kotto de retour dans le giron péquiste

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le député bloquiste tentera d'obtenir l'investiture du PQ dans la circonscription de Bourget, vacante depuis la démission de Diane Lemieux. La date de l'élection partielle n'est pas encore fixée.

Le député bloquiste Maka Kotto tentera de nouveau sa chance sur la scène politique québécoise.

M. Kotto va se présenter à l'investiture du Parti québécois (PQ) dans la circonscription moontréalaise de Bourget, vacante depuis la démission de Diane Lemieux, en septembre.

Le premier ministre Jean Charest n'a pas encore déterminé la date de l'élection partielle qui aura lieu dans cette circonscription.

Ce n'est pas la première fois que Maka Kotto porte les couleurs du PQ. Il avait d'abord été candidat péquiste dans la circonscription de Viau, aux élections provinciales de 2003, mais avait été battu par le libéral William Cusano.

L'acteur et metteur en scène d'origine camerounaise a finalement fait ses débuts en politique active sur la scène fédérale. Aux élections fédérales de juin 2004, le député du Bloc québécois a réussi à déloger la candidate libérale Yolande Thibeault dans la circonscription de Saint-Lambert.

Citoyen engagé et père de quatre enfants, Maka Kotto est membre de la Ligue des droits et libertés.

Il s'est fait connaître au cinéma grâce à des rôles dans des films comme « Marche à l'ombre » ou « Lumumba ». Au Québec, on a pu le voir dans « Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer » et dans plusieurs téléromans.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.