•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bilan passe à neuf morts

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le tireur de 18 ans succombe aux blessures qu'il s'est infligées après avoir tué par balle huit personnes, dont sept élèves, dans une école secondaire près d'Helsinki. Le tireur avait annoncé ses intentions sur Internet.

Un élève de 18 ans a succombé à ses blessures, mercredi, après avoir froidement abattu huit personnes dans une école secondaire de Tuusula, près d'Helsinki, en Finlande.

Le jeune homme, Pekka-Eric Auvinen, avait retourné son arme contre lui après avoir perpétré la fusillade. Il est mort à l'hôpital, d'une balle à la tête, selon le service de traumatologie de l'hôpital universitaire d'Helsinki. Sept élèves de l'école, cinq garçons et une fille, et la directrice ont été tués, selon un bilan de la police locale.

Les autorités municipales ont installé un centre de crise, avec aide psychologique, dans l'église de Tuusula, dont l'accès est interdit aux journalistes.

Selon les témoins, le tireur a fait irruption dans l'école secondaire Jokela, un pistolet à la main, et a tiré méthodiquement dans chacune des classes qu'il croisait.

Un message et un profil sur Internet

La veille de la tuerie, un internaute identifié comme étant Sturmgeist89, ( « esprit de tempête », en allemand) postait sur le site Internet YouTube une vidéo intitulée « Massacre à l'école secondaire Jokela ». La courte vidéo montrait des images de l'école où s'est déroulé le drame, ainsi qu'un individu pointant une arme à feu en direction de la caméra.

Il semblerait, selon plusieurs témoins, que Pekka-Eric Auvinen, identifié comme tel dans le profil YouTube de Sturmgeist89, serait un jeune homme fasciné par les dictateurs Adolf Hitler et Joseph Staline. Dans son message de présentation, Sturmgeist89 se décrivait comme « un sélecteur naturel qui éliminera tous ceux qui sont une disgrâce pour la race humaine et un échec pour la sélection naturelle ». Il se disait aussi « prêt à combattre et à mourir pour sa cause ».

Sturmgeist est aussi le nom d'un groupe métal allemand dont le nom apparaissait dans la liste des préférences musicales de Sturmgeist89. Cette information est tirée du profil YouTube repris par de nombreux blogues et médias sur le web, et fermé depuis la tragédie.

Contacté par plusieurs médias, le principal compositeur du groupe Sturmgeist, Cornelius von Jackhelln, a publié un communiqué sur son blogue MySpace à propos de la fusillade. Le musicien précise d'abord que le nom du groupe est inspiré d'un personnage de jeu vidéo.

Il admet que les paroles du groupe traitent de la guerre et de sujets sombres. Il ajoute que l'isolement, le désespoir et la misanthropie sont des sujets souvent abordés dans le métal. « Connaître la différence entre la fiction et la réalité est un prérequis pour traiter de sujets sombres, précise-t-il. Il est évident que le meurtrier de Tuusula ne connaissait pas cette frontière. »

« Il est injuste de blâmer les musiciens, conclut M. Von Jackhelln. Les gens tuent les gens. Pas la musique. »

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.