•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un GPS dans le cerveau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Certains oiseaux migrateurs, comme les bruants à couronne blanche, utilisent un système de géolocalisation situé dans leur cerveau pour retrouver leur route.

Certains oiseaux migrateurs auraient recours à un genre de système GPS pour retrouver leur route, indique une étude menée aux États-Unis.

Des chercheurs de l'Université Princetown affirment que des bruants à couronne blanche ont été capables de retrouver leur route migratoire même après avoir été transportés par avion à près de 4000 kilomètres de leur chemin habituel.

Le test

Trente bruants ont été capturés au moment où ils entreprenaient leur longue migration d'Alaska, où ils se reproduisent l'été, vers le sud-ouest des États-Unis et le nord du Mexique pour y passer l'hiver.

Les oiseaux ont été transportés à quelque 3700 kilomètres de leur route, de l'État de Washington, sur la côte Ouest, au New Jersey, sur la côté Est.

Les bruants ont ensuite été relâchés munis d'un petit transmetteur radio collé entre leurs ailes.

Les scientifiques ont ensuite suivi les oiseaux sur 122 kilomètres à partir du sol et dans de petits avions.

Leurs observations sont claires: les quinze bruants adultes ont su qu'ils devaient voler vers le sud-ouest dans les trois jours après avoir été relâchés.

Pour leur part, les quinze jeunes, qui n'avaient jamais parcouru la route de migration, ont volé tout droit en direction du sud.

Les résultats montrent donc, selon les chercheurs, que les oiseaux sont programmés pour voler dans cette direction dès leur première migration.

Le fait que les adultes se soient rapidement orientés vers le sud-ouest malgré cette déviation latérale de milliers de kilomètres montrent que les oiseaux ont mémorisé une carte globale de navigation lors de leurs précédentes migrations.

Notre expérience indique que la carte de navigation aérienne des bruants adultes englobe au moins l'ensemble des États-Unis, ce qui leur permet d'effectuer les corrections nécessaires pour retrouver leur cap très rapidement.

Kasper Thorup Université de Princetown

Les bruants à couronne blanche volent le plus souvent seuls et la nuit lors de leur longue migration.

Le détail de la présente étude est publié dans les Annales de l'académie nationale américaine des sciences (PNAS).

D'autres travaux ont montré que les oiseaux migrateurs utilisent une sorte de boussole magnétique intérieure pour s'orienter durant leurs déplacements.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.