•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conscription diplomatique

Radio-Canada

Devant le manque de volontaires, Washington va contraindre les diplomates à aller travailler à l'ambassade des États-Unis à Bagdad.

Les États-Unis ont décidé d'imposer le service obligatoire en Irak à leurs diplomates. Le département d'État américain a annoncé vendredi qu'il allait en effet obliger des diplomates à aller travailler à l'ambassade des États-Unis à Bagdad, en raison du manque de volontaires.

À partir de lundi, entre 200 et 300 diplomates recevront une lettre les informant qu'ils ont été désignés candidats pour l'un des quelque 50 postes qui seront ouverts l'année prochaine à l'ambassade et pour lesquels personne n'a manifesté d'intérêt.

Les candidats auront 10 jours pour répondre à la lettre. S'ils refusent le poste, les candidats devront invoquer des raisons convaincantes, comme des problèmes de santé. Si les raisons ne sont pas jugées assez convaincantes, les diplomates seront obligés d'aller servir en Irak.

Les candidats qui refuseront le poste pourront recevoir des sanctions disciplinaires, par exemple une révocation pour avoir manqué à leur serment de servir les États-Unis et la Constitution américaine.

Les diplomates qui accepteront un poste auront quant à eux droit à des avantages, comme un salaire plus élevé et davantage de congés pays.

Ce n'est pas la première fois que les États-Unis agissent de la sorte. Ils l'avaient fait notamment lors de la guerre du Vietnam et en Afrique de l'Ouest dans les années 1970 et 1980.