•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pèse-personne à la poubelle?

Radio-Canada

Un chercheur québécois soutient que la médecine sous-estime le tour de taille comme facteur de risque dans le développement des maladies du coeur et met au point une nouvelle méthode d'évaluation.

Les médecins doivent prendre en considération le gras à la taille, et non le poids global d'une personne, afin de mesurer ses risques d'avoir une maladie cardiaque.

Le Dr Jean-Pierre Després, de l'hôpital Laval à Québec, estime en effet que l'obésité abdominale accentue les risques de contracter une maladie du coeur.

Pensez au monsieur qui est un petit peu sédentaire, qui a tendance à perdre son pantalon, parce que la musculature des fesses est un petit peu atrophiée. Et puis, il a l'air enceinte de cinq six mois, ça, c'est la forme d'obésité la plus dangereuse.

Dr Jean-Pierre Després

Afin de mieux mesurer le danger représenté par la provenance du poids dans le développement des maladies cardiovasculaires, le médecin a mis au point une nouvelle méthode d'analyse qui prend en considération l'excès de graisse à l'abdomen. Le nouveau calcul du risque est plus complet que ce qui existait auparavant.

Jusqu'à présent, les médecins se basaient sur un système d'évaluation qui prend en compte:

  • la tension artérielle
  • le taux de cholestérol
  • l'âge
  • le sexe

Le Dr Després ajoute deux éléments à cette liste :

  • le tour de taille
  • le taux de triglycérides

Ce système d'évaluation permettra, selon le spécialiste, de mieux cerner les risques d'un individu de souffrir d'une maladie cardiovasculaire.

D'autres facteurs, comme l'hypertension, le cholestérol et les mauvaises habitudes de vie, nuisent également, mais ne sont pas aussi déterminants.

Le tiers des décès enregistrés annuellement au Canada sont liés à un problème cardiaque.

Plus de 3500 personnes sont réunies à Québec jusqu'à mercredi dans le cadre du Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire où sont présentées les dernières percées dans la recherche sur les maladies du coeur.